Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)

3 Juillet 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #impostures bouddhistes, #Sogyal Rimpoché, #philippe cornu, #propagande bouddhiste, #bouddhisme tibétain, #argent et bouddhisme

Oui, je peux être d'accord avec un éminent et ardent défenseur du bouddhisme. Qui aurait pu le prédire ? mais juste sur un point, faudrait pas abuser !

Dans son article, philippe cornu dénonce la vision décrite par les médias, celle d'un bouddhisme aseptisé et déformé du véritable bouddhisme.

Mais qui est ce philippe cornu ?

https://vimeo.com/75001105

https://vimeo.com/75001105

Philippe Cornu, né en 1957, est un universitaire français étudiant le bouddhisme sous toutes ses formes, bien qu'il soit plus proche au départ du bouddhisme vajrayâna* tibétain

Philippe Cornu est président de L'Institut d'Études Bouddhiques (IEB, autrefois Université Bouddhique Européenne UBE) et chargé de cours en anthropologie religieuse à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

L'un des premiers étudiants occidentaux de Sogyal Rinpoché, il est l'un des responsables du centre Rigpa de Levallois-Perret.

Il est traducteur de plusieurs ouvrages du tibétain et enseigne également depuis 2011 le bouddhisme, l'hindouisme et l'histoire des religions à l’Université catholique de Louvain (UCL) où il dirige chaque année un séminaire de recherche sur le bouddhisme dans le cadre de l'institut de recherche RSCS (Religions, Spiritualités, Cultures et Sociétés). Philippe Cornu fait en outre partie du comité scientifique de la revue Les Cahiers bouddhiques depuis 2006, et est membre du laboratoire « Groupe de recherche en bouddhisme contemporain » (GRBC) à l’Institut de science et de théologie des religions (ISTR) de Paris, depuis 2004.

En 2012, il fait partie des « plus grands spécialistes du Tibet » internationaux qui demandent à Xi Jinping d'intervenir pour sauver la langue tibétaine

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Cornu

http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

Le 02/11/2016, il publiait un violent pamphlet contre Marion Dapsance suite à la publication de son livre «Dévots du bouddhisme  : la face cachée du bouddhisme en France».

Il ne pouvait pas en être autrement !

Etant un fidèle du premier cercle de sogyal Rinpoché, il ne pouvait qu'être très vindicatif.

Question, comment le site "le Monde des religions" peut-il laisser crédit à ce type de propos ?

  • "Au lieu de cela, un livre (de marion) digne de la « presse à scandale » et des articles où l’accumulation d’inexactitudes et d’incompréhensions égrenées au fil des pages ruine, à mes yeux, la validité de la démonstration. Plus grave, ce réquisitoire met en péril les patients efforts réalisés pour ajuster des enseignements spirituels de haute volée à un contexte occidental pressé, sans en gommer les subtilités, travail auquel je m’attèle, comme bien d’autres, dans mes traductions et ouvrages depuis plus d’une vingtaine d'années."
  • "L’auteure nous dépeint un célèbre maître tibétain comme un opportuniste et un affairiste"
  • "L’angle choisi est celui d’un préjugé défavorable à l’encontre de la relation maître-disciple, des enseignements bouddhiques, des pratiques tantriques et, plus grave, l’idée que tous les « adeptes » sont des égarés et des naïfs manipulés par un gourou businessman sans scrupules"

Au titre du droit de réponse, Marion Dapsance publiait ce commentaire dans le même article : 

« Je ne souhaite pas répondre aux procès d'intention et aux insinuations à caractère diffamatoire pratiqués par Monsieur Cornu et ses amis de l'Institut d'études bouddhiques (association loi 1901 non reconnue au plan universitaire). Je regrette que Monsieur Cornu n'ait pas eu l'obligeance de mentionner son allégeance de longue date au “maître de folle sagesse” Sogyal Rinpoché, auquel il doit fidélité par les liens indissolubles du “samaya”*. »

source : http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

*Les engagements sacrés du vajrayana

Une initiation véhicule par elle-même une grande influence spirituelle, une puissante bénédiction, et un grand mouvement de compassion.

Cependant, le bienfait que le disciple retirera de l’initiation dépend grandement de l’observance des vœux de samayas (engagements sacrés) qui l’accompagnent. Le mot tibétain pour samaya est tamtsik, qui signifie littéralement « parole sacrée ». Tam signifie « sacré » et tsik « parole ». Un vœu de samaya est donc une parole sacrée, une promesse solennelle d’engagement.

Il est dit que si le disciple les respecte, il montera vers la libération, tandis que s’il les transgresse il chutera dans les monde inférieurs. En effet, selon le symbolisme du bambou, l’adepte du vajrayâna est semblable à un serpent engagé à l’intérieur d’un bambou : il n’a que deux possibilités, monter ou descendre. Il n’y a pas de troisième voie.

 

Du bouddhisme au mindfulness : évolution ou dérive ? – Philippe Cornu

Du bouddhisme au mindfulness : évolution ou dérive ? – Philippe Cornu

Donc, si je suis d'accord sur le fait que les medias ne reflètent pas la réalité du bouddhisme et des divers mouvements qui le composent, 

Philippe cornu défend la thèse que le bouddhisme est d'une réalité et d'une spiritualité plus profondes qui n'ont rien à voir avec le côté mercantile et coups de com que les medias mettent en évidence.

Quant à moi, je reste persuadé qu'à défaut de mieux, le bouddhisme se contente de cette image pour s'implanter tranquillement puis après on verra. La multiplication des émissions, des temples, des stages, des conseils en tous genres des "initiés" n'est qu'un passage obligé pour imposer la notion de bouddhisme dans l'esprit des personnes qui si à l'occasion deviennent des adeptes c'est tout bénéfice, mais on pourra aussi se contenter des sympathisants à défaut de mieux. Une fois ces notions établies, même erronées, il sera toujours temps de durcir la ligne spirituelle pour arriver que par exemple les propos de Marion Dapsance pourraient la conduire au crime de lèse majesté comme en Thaïlande et en prendre pour 20 ans.

C'est tout simplement le concept du syncrétisme qui a permis au bouddhisme de s'implanter dans les pays asiatiques. On arrive sans faire de vagues, puis après une lente intégration, le bouddhisme devient religion d'Etat puis s'impose en éradiquant toute résistance.(Sri lankha et les tamuls, Thaïlande et crime de lèse majesté ...)

 

Le bandeau connecté Muse de la société canadienne InteraXon propose quelque chose d'inédit : aider à méditer

Le bandeau connecté Muse de la société canadienne InteraXon propose quelque chose d'inédit : aider à méditer

de Mais si philippe cornu dénonce le traitement faussé des medias et de l'intelligentsia occidentale, il est aussi le premier à user et abuser des canaux de communication modernes.

Il n'y en n'a pas un ou on ne le retrouve pas : livres, conférences, télévisions, stages, articles de presse, émissions radio, internet, blogs, podcasts, replays, réseaux sociaux (en ai-je oublié), mais tout cela ce n'est que de la publicité gratuite, alors ce monsieur ne devrait pas cracher dans la soupe parce que ça l'arrange bien ce traitement des medias. Si il était vraiment choqué il ne participerait pas à toute cette mise en scène.

Une simple recherche de son nom sur Google indique 453 000 entrées !

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)

Si le bouddhisme ne rend pas heureux, il enrichit les maîtres, c'est déjà ça !

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article