Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

Intimidations

29 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Vécu, #manipulation bouddhiste

Je vous demande de vous arrêter !

Je vous demande de vous arrêter !

Un lecteur n'est pas d'accord mais vraiment pas d'accord avec moi ... je reproduis son mel ... qui a un air de déjà vu lors des premiers commentaires.

Menaces, intimidations et pas un argument sur un point de désaccord ...

 

Selon Alexandre (adresse mel masquée)

Incitation à  la haine raciale
>
L'incitation à  la haine raciale, délit pénal d'une très grande gravité, est le fait, par des discours, des écrits ou par tout autre moyen, de pousser d'autres personnes à modifier leur comportement vers du racisme.
>
C'est un délit punis par Article R625-7 du Code Pénal pour une peine allant jusqu'à un an de prison et 45 000 € d'amende.
>
Je vous demande donc de cesser immédiatement ce délit où je serai contraint d'informer le Ministère de l'Intérieur dans les prochains jours.
>
Sachez que vos coordonnées, votre identité exacte, votre adresse et l'intégralité de votre activité hébergée ici est sauvegardée pour une longue durée et accessible par les autorités.
>
J'espère que vous allez réaliser le délit dont vous êtes responsable et réagir immédiatement pour y mettre fin avant qu'il ne soit trop tard.
>
 Cordialement

 

Ma réponse :

Cher Alexandre 
merci de votre intérêt mais quels articles vous choquent :


- les manipulations mentales
- la mise en évidence de circuits financiers
- le fait que des moines soient recherchés par Interpol
- les propos trouvés sur un blog en référence au temple des mille bouddha
- les photos contradictoires entre les manipulations de l'argent et
l'enseignement de bouddha sur ce sujet
- la mise en évidence des violences bouddhistes dans les pays bouddhistes au
titre de l'épuration ethnique (bhoutan, birmanie)
- le fait de relater les articles trouvés dans la presse internationale
- le fait que je trouve odieux les discours et écrits du dalaï lama sur les
femmes
- ???


Dans ce cas il faudra aussi déposer plainte contre ces organes de presse français (Nouvel
observateur, Le Point, Le Monde, Libération ...) mais aussi internationaux belges, suisses, canadiens, les services de justice des USA (article sur les épurations ethniques au Bhoutan), contre les auteurs des livres cités et auxquels je fais référence, il faudra aussi attaquer la Sorbonne pour sa très belle exposition photographique sur les népalais ainsi que la revue Match ...


du boulot en vue !

Vous parlez de racisme, mais à aucun moment je n'incite à la haine contre une quelconque ethnie ou race. Bien au contraire, j'aurai préféré vous lire écrivant :

 

" les enseignements de bouddha m'apportent beaucoup mais ce n'est pas pour
autant que je valide les exactions commises par les moines et/ou autorités bouddhistes contre les Rohingas, les chrétiens du Sri Lankha,les petites lhotshampa
"


Face au web-tsunami des sites bouddhistes prônant les bienfaits de cette religion, il n'y a que quelques voix qui s'élèvent et manifestement cela ne vous fait pas plaisir.
 

Juste un petit rappel des Droits de l'Homme, que certains dans leurs montagnes avaient omis d'appliquer en 1950 :


Article XI :
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer
librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

 

Vous voulez m'interdire ?
Alors dénoncez !
Mettons tout cela sur la place publique.

Pour info, concernant les services de police et de justice :


- premièrement, je sais parfaitement que je suis enregistré, ne me prenez pas
pour un gogol, l'informatique est une seconde nature,
- j'avais fait un premier signalement à la Mivilude (http://www.derives-sectes.gouv.fr/) dès avril 2013, puis j'ai été recontacté le 21 juin 2013 alors que je sortais du temple des mille bouddha,
- je me suis interrogé sur une fameuse photo ou l'on voit un moine recherché par
Interpol, alors que ce dernier officie la compassion dans un temple parisien en
présence d'un de nos ministres :

Accusé de réception du 20 mars 2014

Intimidations

Si vous voulez on se donne RDV auprès du Commandant de Gendarmerie à Paris
 

Maintenant, vous n'êtes pas le premier à me menacer.
Je vais vous retourner vos accusations :


- Laisser maltraiter des françaises dans des temples, des enfants musulmans en Birmanie, des ONG chrétiennes en Birmanie, des réfugiés népalais au Bhoutan n'est pas un comportement digne d'un bouddhisme qui se réclame supérieur à nous occidentaux
- Laisser bafouer nos lois républicaines sur les circuits d'argent, les propos sexistes tenus par des sanghas n'est pas un comportement digne des enseignements de bouddha
 

Seriez vous comme la photo (humoristique) des moinillons sur mon blog :

je ne vois rien, je n'entends rien, je ne dis rien ?

De plus, les prochains articles feront référence à d'autres livres (Luc Ferry, Mircea Eliade, la shungden society, Marc Bosche, ...) et puis un long développement sur le tantra de kalachakra qui nous annonce la guerre totale pour 2327.
Ca aussi vous voulez me l'interdire ... on a tous le droit d'être informé !

Quand vous me dites "cessez immédiatement", j'entends "nuit de cristal".
 

bonne méditation

 

L'auteur

Lire la suite

L'info bouddhiste en un clic ... au fil des jours

28 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #actualités bouddhistes, #violence bouddhisme

Il est difficile de tout lire, de tout analyser. C'est pourquoi je mets en ligne ces liens qui relatent des opinions fort différentes et d'horizons multi-ethniques. A chacun de se faire sa propre opinion. Personnellement je n'adhère pas à tout, loin de là vu que je navigue dans des mouvances spirituelles très diverses, mais le but du jeu est de relater les opinions (hors opinions "bigotes", les sites bouddhistes le faisant très bien et n'ayant pas besoin de moi).

 

le 28/3/2014

"Des centaines de bouddhistes se sont rassemblés mercredi soir à Sittwe, capitale de l’Etat de Rakhine, autour des bureaux de Malteser International, le bras humanitaire de l’Ordre de Malte. «Bien que la police locale, des moines et des habitants aient essayé de disperser les gens en colère, ils ont continué de jeter des pierres […]. Alors, la police a effectué des tirs de semonce."

Fidèles à eux-même, les bouddhistes birmans ne désarment pas ... musulmans ou Ordre de Malte, tous pourris !

http://www.liberation.fr/monde/2014/03/27/des-humanitaires-etrangers-attaques-par-des-bouddhistes-en-birmanie_990690

 
le 27/03/2014
"En Occident, le bouddhisme séduit de plus en plus. Pour Federico Jôkô Procopio, moine bouddhiste zen, il constitue l’une des meilleures réponses à la crise actuelle, offrant à l’homme liberté et sérénité."
Prendre refuge dans le bouddhisme est un aveux d'échec de son intériorité ...

 

le 19/2/2014

"On peut d'étonner qu'une pseudo religion prônant la non-violence ne soit pas condamnée quand ses adeptes font exactement le contraire de leurs merveilleux principes. L'ONU s'émeut des violences birmanes menées par les moines bouddhistes à l'encontre de Rohingiyas"

L'ONU veut une enquête impartiale après de possibles meurtres de Rohingyas en Birmanie
http://www.lesoir.be/472963/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2014-02-19/l-onu-veut-une-enquete-impartiale-apres-possibles-meurtres-rohingyas​

 

le 22/11/2013

"je ne me rappelle plus ce que matthieu ricard vient de prôner sur nos chaînes TV pendant un mois au titre de publicité gratuite ? Plaidoyer Pour L'altruisme - La Force De La Bienveillance"

Birmanie : la dernière mosquée de l’Etat d’Arakane détruite par l’extrémisme bouddhiste
http://oumma.com/200966/birmanie-derniere-mosquee-de-letat-darakane-detruite-

 

le 14/10/2013

"un petit rappel avec des commentaires qui trouvent ça normal"

Sexe, drogue et luxe : quand les moines bouddhistes dérapent
http://www.francetvinfo.fr/decouverte/bizarre/sexe-drogue-et-luxe-quand-les-moines-bouddhistes-derapent_367986.html
 

le 12/10/2013
"du rififi chez les êtres supra-normaux"
Un bouddhiste porte plainte contre l'école du Dalaï-lama
http://bouddhanar.blogspot.fr/2012/11/un-bouddhiste-porte-plainte-contre.html
 

le 11/10/2013

"Comment des bouddhistes s'approprient un lieu sacré qui n'est pas le leur, cette vidéo m'a particulièrement interpellé puisque je l'ai vécu"

Tensions religieuses en Malaisie, reportage du 29 août 2013
http://www.france24.com/fr/20130829-malaisie-tensions-religions-bouddhisme-islam-priere

 

le 11/01/2013

"reviens, on a les mêmes à la maison"

reportage du 9/7/2013
http://www.france24.com/fr/20130709-thailande-bouddhisme-declin-religion-temples-nouveaux-modes-de-vie-consommation

 

9/10/2013

"toucher aux aïeux !!! "

En Birmanie, destruction annoncée d'un cimetière musulman
http://www.abna.ir/data.asp?s=y&lang=8&id=470964

Lire la suite

Plus de 4000 vues ...

27 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Vécu, #humour bouddhiste

Plus de 4000 vues ...
Sans aucune publicité
Tout en étant dénigré par mon entourage "bouddhiste" à sa création par des commentaires acides qui ont très vite disparus
Vu aussi depuis le Canada, la Suisse, la Belgique, le Laos, le Bhoutan, le Cambodge, les Emirats arabes unis
Le blog vient d'atteindre les 4 125 vues
40 x plus en mars 14 qu'au mois d'août 13
Donc si ma vision et mon opinion sont entendues
Je vous suis reconnaissant
Parce que l'information est essentielle dans ces choix et que chacun devrait y contribuer.
Je termine par ses deux visions (humour) entre les moinillons ignares et les singes savants
Plus de 4000 vues ...Plus de 4000 vues ...
Lire la suite

Qui a la plus grosse ?

23 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #ego bouddhiste, #démesure bouddhisme, #statue bouddha

Qui a la plus grosse ?Qui a la plus grosse ?
Qui a la plus grosse ?Qui a la plus grosse ?
Vous les catholiques, chrétiens et autres croyants en Jésus !
Vous en avez marre de votre Eglise, de son decorum, de ses chants, de ses calvaires, des fastes du vatican.
L'image de Dieu, de Jésus et du Saint Esprit vous débecte, ras-le-bol des prières ?
Oh combien je vous comprends, parce que devant l'orgueil de la clique "Bouddha and Co", le délire des moines, bonzes, lamas, rinpochés en tout genre,
Vous n'étiez même pas sûr de l'existence d'un Paradis ou de l'Enfer.
Oh combien je comprends comment vous pouvez être perdus !
En plus vous vous sentiez ridicules devant le merveilleux, l'infini bouddha ...
C'est quoi ces statues du Christ ridicules devant le "Joyaux" ?
37 m pour le Christ du Pacifique
33 m pour le Christ de Pologne
32 m pour le Christ de Vung Tau
30 m pour le Christ rédempteur de Rio ...
Oui oui faites pas les malins, même avec le piédestal de 9 m, ça reste ridicule. Petits joueurs !
Vous aviez besoin de monastères gigantesques, de démonstration d'argent sans aucune retenue, de soumission aux enseignements du bouddha, plein de moines ...
 ... et surtout vous aviez besoin d'en prendre plein la tronche. Et bien vous voilà servis !
Pour mieux imposer sa toute puissance sur les hommes, les ordres religieux bouddhistes rivalisent de démesure à la "hauteur" de leurs ego démesurés.
Vous aviez des millions de statues partout, envahissantes comme du chiendent.
Cela ne suffisait pas, il fallait plus larges, plus hautes, plus d'or, plus de reliques sacrées à l'intérieur, plus lourdes, plus imposantes, plus de bras, plus démesurées !
Et bien voici un florilège de statues de plus de 40 m que vous pourrez idôlatrer dans les pays asiatiques en attendant leur arrivée en France. A noter que nos temples bouddhistes empreints de modestie ont déjà leurs statues de 22 tonnes et 10 m de haut.
Mais ou vont-ils chercher leur argent ?

 

Vairocana buddha, Lushang Chine, 153 m

Vairocana buddha, Lushang Chine, 153 m

Laykyun Setkyar, Monywa, Birmanie, 130 m,

Laykyun Setkyar, Monywa, Birmanie, 130 m,

Ushiku Daibutsu, Ushiku Japon, 120 m, 4 000 T

Ushiku Daibutsu, Ushiku Japon, 120 m, 4 000 T

Guan Yin, Sanya Chine, 108 m

Guan Yin, Sanya Chine, 108 m

Awaji Kannon, Kannon Japon, 100 m

Awaji Kannon, Kannon Japon, 100 m

Avalokitesvar, Guanyin Chine, 99 m

Avalokitesvar, Guanyin Chine, 99 m

Big bouddha, Wat Muang Thaïlande, 92 m

Big bouddha, Wat Muang Thaïlande, 92 m

Grand buddha Ling Shan, Wuxi Chine, 88 m, 700 T

Grand buddha Ling Shan, Wuxi Chine, 88 m, 700 T

Dai Kannon, Aizuwakamatsu Japon, 88 m

Dai Kannon, Aizuwakamatsu Japon, 88 m

Kaga Kannon, Kaga Japon, 73 m

Kaga Kannon, Kaga Japon, 73 m

Maitreya buddha, Emei Taiwan, 72 m

Maitreya buddha, Emei Taiwan, 72 m

Leshan Buddha, Leshan Chine, 70 m, 803 ap J.C.

Leshan Buddha, Leshan Chine, 70 m, 803 ap J.C.

Narita san, Chiba Japon, 62 m

Narita san, Chiba Japon, 62 m

PraPhuttha Ratana ..., Wat Thaïlande, 59.2 m

PraPhuttha Ratana ..., Wat Thaïlande, 59.2 m

Kannon, Futtsu Japon, 56 m

Kannon, Futtsu Japon, 56 m

Daïkannon, Shodoshima Japon, 50 m

Daïkannon, Shodoshima Japon, 50 m

Wat Muat Angthong, Aluthgama, Sri Lanka, 48,8 m

Wat Muat Angthong, Aluthgama, Sri Lanka, 48,8 m

Samatabhadra Bodhisattva, mount emei Chine, 48 m

Samatabhadra Bodhisattva, mount emei Chine, 48 m

Phuket big buddha, Puket Thaïland, 45 m

Phuket big buddha, Puket Thaïland, 45 m

Tong lam lo son mitabha buddha, Nha Trang Vietnam, 44 m

Tong lam lo son mitabha buddha, Nha Trang Vietnam, 44 m

Byakue Kannon, Takasaki Japon, 41.8 m

Byakue Kannon, Takasaki Japon, 41.8 m

Guanyin, Lianhuashan Chine, 40.8 m

Guanyin, Lianhuashan Chine, 40.8 m

Tian Tan, Hong Kong, 34 m, 250T

Tian Tan, Hong Kong, 34 m, 250T

Nara Todaiji Daibutsu, Nara Japon, 14.98 m, 550 T

Nara Todaiji Daibutsu, Nara Japon, 14.98 m, 550 T

Karmakura buddha, Japon, 11,40 m, 93 T

Karmakura buddha, Japon, 11,40 m, 93 T

Echelle de comparaison !  Et prend ça dans ta face, eh eh !Echelle de comparaison !  Et prend ça dans ta face, eh eh !

Echelle de comparaison ! Et prend ça dans ta face, eh eh !

Lire la suite

21 mars : journée mondiale de la Poésie !

21 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #citations bouddhisme, #Dalaï Lama

Il est très important de garder l'esprit ouvert sur toutes les autres cultures sans préjugé. C'est ce que je fais, je reste ouvert à tout. Par exemple, l'ONU décrète la journée du 21 mars comme la journée de la Poésie. Alors je me retourne vers mon internet favori pour découvrir la sagesse de beaux pays du soleil levant.
Pourquoi se limiter à Victor Hugo, Rimbaud ? alors que les pensées fortes et empreintes de sagesse millénaire sont là à portée de main mais parfois tellement difficiles à décrypter. Mais ils ne faut pas se décourager et je vous soumets ces quelques extraits incontournables de poésie orientés bouddhisme ou pays asiatiques :
 
 ... made in Tibet  
 
Autant de moines, autant de religions ...
​Grand bruit provoqué par des gens qui crient, se querellent ou s'amusent; syn. : barouf, bastringue, bazar, bordel, boucan, bruit, cacophonie, chahut, chambard, charivari, désordre,fracas, raffut, ramdam, tam-tam, tapage, tintamarre, tintouin, tohu-bohu, tumulte.
À chaque vallée ses traditions ; à chaque monastère son lama ; à chaque lama sa religion ...
Bref, on est dans la merde jusqu'au cou ! et en plus ils ne sont même pas foutu de faire une bonne bière ou fromage de chèvre. Pour le champagne* ... n'en parlons pas !
le bonheur quoi
Le pire dans la vie religieuse est mieux que le meilleur dans la vie séculière ...

Toujours cet esprit de supériorité et d'arrogance

Chaque pays a sa façon de parler ; chaque lama a sa façon d'enseigner ...
 
Quand la mort arrive, un roi assis sur son trône en or et un mendiant sont égaux ...
Comprendre : accepte ta condition de pauvre, quand les riches en profitent ! Oui seigneur !
Quand deux sages confrontent leurs idées, ils en produisent de meilleures ...
A quoi reconnaît-on un sage bouddhiste ?
A ses histoires débiles
Sans mère, il n'y aurait pas de Tulku (Lama) ... 
L'avortement est un droit fondamental de la femme, pour sûr qu'ils ne l'ont pas dit.
Tout le monde meurt, mais personne n'est mort ...
Ils avaient inventé la mort virtuelle sur la BS3 (bouddhastation 3).
Some players shoot again.
Si tu veux un maître, fais de ton fils un moine ; si tu veux une servante, fais de ta fille une nonne ...
Donc hors bouddhisme, point de salut et encore moins pour la femme !
La féodalité dans mon salon
À chaque district, son propre parler ; à chaque lama, sa propre doctrine.
Spécialité embobineur de conscience, brainwash assuré
... made in Thaïlande  
 
Le riz qui est dans ton grenier est ton ennemi : il excite la jalousie de ceux qui n'en n'ont pas ...
Sauf si tu le partages avec son prochain !
on aurait pu aussi écrire :
le cerveau qui est dans ta tête est ton ennemi : il excite la jalousie de ceux qui n'en n'ont pas
Le professeur est comme une barque qui attend les passagers pour leur faire traverser le fleuve ...
Le pont c'est quand même plus sûr !
Qui a de l'argent est le petit frère ; qui a de l'or est le grand frère ...
qui a de la m.... dans les yeux est le lama
Le fils est la richesse de la famille ...
La fille est ...
Tout ce qui peut rapporter de l'argent doit rapporter de l'argent ...
2h d'enseignement 15€, bol tibétain 280€, une journée bhoutanaise 250$, weekend midal : 760€
Te casser une jambe aujourd'hui peut te sauver la vie le lendemain ...
 
Dans la jeunesse il faut chercher le savoir ; dans la vieillesse, un maître ...
Dans la connerie, un bouddha
... made in Cambodge  
 
Le gâteau n'est jamais plus grand que le moule ...
Oh bouddha, avec Vahiné c'est gonflé !
Dix qui savent ne valent pas un qui pratique ...
Même assis sur son coussin, le méditant est toujours aussi orgueilleux et suffisant
Les semis pompent la terre, la femme épuise l'homme ...
Ce n'était pas ? : les semis épuisent la terre, la femme pompe l'homme ...

 

 ... made in Poker menteur

" la religion est un choix personnel et que la moitié de l’humanité n’en pratique d’ailleurs aucune mais qu’en revanche les valeurs d’amour, de tolérance, de compassion prônées par le bouddhisme concernent tous les humains et que cultiver ces valeurs n’a rien à voir avec le fait d’être croyant ou non."


Il est certain que les "merveilleux extraits" des textes sacrés sont au combien l'expression des valeurs d'amour et de tolérance
.
 
* : hommage à Dom Pérignon, moine bénédictin dont la devise Ora et labora (prie et travaille) déboucha (jeu de mot) sur l'invention du Champagne et les Vins de Limoux.
Lire la suite

Quelle affirmation bizarre : un dalaï lama pas si zen ??? (en cours rédaction)

21 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Dalaï Lama, #impostures bouddhistes

Quelle affirmation bizarre : un dalaï lama pas si zen ??? (en cours rédaction)

Maxime Vivas, né en 1942, journaliste, soutien de J.L. Mélenchon, référent de ATTAC-France se rend en 2010 au Tibet en compagnie d'autres journalistes français dans le cadre d'un voyage de presse organisé par le gouvernement autonome. Il rend compte de ses impressions sur la situation linguistique, religieuse et économique de la région dans une série d'articles, dont Choses vues au Tibet. Il rapporte que « là où il s’attendait à trouver un pays vidé de sa culture par une puissance coloniale étrangère, la Chine », « il a vu des choses qui allaient à l'encontre de ce qui se raconte au sujet du Tibet : notamment une grande activité culturelle en langue tibétaine, avec radio, télé, des panneaux en tibétain… Rien à voir avec le sort que l'on réserve ici même aux langues régionales, occitan, basque ou breton ! La religion n'y est pas interdite, au contraire, il y a une véritable arrogance religieuse ; des prières dans la rue, des temples rénovés qui sont pleins à craquer, des Bouddhas recouverts de feuilles d'or… sans compter l'extraordinaire développement économique du Tibet ».

L'année 2011 voit la publication de Dalaï-Lama - Pas si ZEN, un pamphlet dans lequel, pour reprendre les termes de la présentation éditoriale, Maxime Vivas « dresse un portrait au vitriol de "Sa Sainteté" en s'appuyant sur les propos mêmes du dalaï-lama, les témoignages de prosélytes ainsi que des observations faites lors d'un voyage journalistique dans la région autonome du Tibet organisé par le gouvernement tibétain régional. Pour l'hebdomadaire Valeurs actuelles, Maxime Vivas, procède à une « démolition en règle d’une icône médiatique et politique jusque-là intouchable. »

Dans ses mémoires, le dalaï lama écrivait :
" ... sous l'impulsion de notre religion, nous ferons naître un Tibet nouveau aussi heureux dans un monde moderne qu'il l'était autrefois dans on isolement "
Mémoires du dalaï lama. Ma terre et mon peuple, 1963.
 
S'il est de bon ton de se moquer de l'Islam, des Juifs et des Cathos, il ne faut surtout pas toucher au dalaï lama et encore moins à sa propagande. Pire encore, tous ceux qui émettent la moindre critique, ou reprendre la moindre faille dans les enseignements bouddhistes se voient nommés de tous les sobriquets.
Ce fait, je l'ai vécu personnellement ... on m'a même conseillé de voir un psy en me pronostiquant une tumeur cérébrale pouvant justifier de mon agitation mentale.
Au moment ou l'on se détourne de nos valeurs historiques et républicaines, de plus en plus de Français(es) sont près à se prosterner devant un Bisounours en palium orange affublé de milliers de statues de bouddha couvertes de feuilles d'or. Pour mieux brouiller les codes et les repères, cette religion qui ne dit pas son nom se pare de rites, d'idoles dirigés par le dalaï lama qui se fait passer pour Le Chef tout-puissant du bouddhisme.
En tant que chef auto-proclamé, il se permet d'interdire les pratiques du Shougdèn sur la planète, rien que ça ! Ici son image souriante se transforme en déité courroucée et tous ceux qui osent s'opposer à son autorité se voient calomniés en tant qu'agents de Pékin.
Question : quel serait son comportement s'il était seul maître à bord au Tibet ?
Et pourtant il ne représente que 2% des bouddhistes au monde.
Bien entendu il serait malsain de rappeler la longue liste de ses fréquentations : nazis, dictateurs, terroristes japonais qu'il mélange sans complexe avec les bobos français, dirigeants occidentaux sans oublier la CIA sans laquelle il n'existerait plus depuis près de 65 ans.
Notre Bizounours bouddhiste, champion toute catégorie de la compassion n'a pas été capable de se mettre au niveau des nouveaux critères des Droits de l'Homme entre 1950-1959. Les libertés de "mon Peuple" (cf. My Land and My People, New-York, McGraw-Hill, 1962) étaient du niveau féodal ... et encore ... Il s'enfuit le 17 mars 1959 (bon anniversaire !), le 28 mars, ces "salauds de chinois" abolissaient l'esclavage et le servage, 11 jours quand même.
Cette modeste mesure a profité à 95% de la population. 
 
Paradoxe de ce chef spirituel reconnu comme la réincarnation du XIIIe dalaï lama à l'âge de quatre ans et demi. Ce bébé, gamin non, bébé paraissait alors comme le gage d'une paix durable alors qu'il ne représentait qu'une fraction bouddhiste sur quatre. Le voilà propulsé chef politique sans partage sur les trois autres branches qui ne le reconnaissent pas. 
Ce pouvoir sans partage avait une ligne de conduite inflexible : Isolement.
Déjà que ce pays était difficilement accessible d'un point de vue géographique, cet isolement est accentué par l'impossibilité d'enseignements hors du gavage de bouddhisme aux nombreuses vertues. "... un calfeutrage culturel, scientifique, idéologique et xénophobe ... (p. 38)" a encore un impact sur les jeunes gens tibétains puisqu'ils bénéficient d'une discrimination positive.
Seulement 5% bénéficiaient de cours mineurs : art dramatique, danse et musique, astrologie, poésie, composition littéraire. Les cours majeurs étaient : art de guérir, étude du sanscrit, la dialectique, arts et métiers, métaphysique et philosophie religieuse.
Point de mathématiques, chimie ... et autres considérés comme hérésie. Le dalaï lama reconnaît lui-même qu'à l'âge de seize ans, il était bien mal formé pour prendre le pouvoir face à la Chine communiste (Mémoires p. 51)
Le peuple tibétain "fier courageux et guerrier" n'avait que pour principale fonction : travailler la terre, élever le bétail et il était dans l'impossibilité de savoir ce "qui se passait au-delà de son propre horizon" (mémoires p. 59) puisque sans éducation et sans le sou. Seules les corvées primaient pour le bon plaisir des moines "... les paysans avaient alors trois options : l'exode, l'esclavage ou la mendicité. (Tibet. L'émancipation des serfs, "une grande victoire des droits de l'homme"", CRI online, 18 mars 2009).
Avant 1950, les moines et moniales pullulaient "entre 100 000 selon le dalaï lama" (mémoires p. 55) et 125 000 selon les autorités chinoises, pire 25% de la population mâle étaient exclus du travail et du renouvellement des générations.
Mais en guise de réconfort face à ces souffrances, le tibétain mourant était accompagné par un moine qui lui promettait une réincarnation dans une vie de rêve en récompense de ses souffrances.
Il est clair qu'à l'arrivée des Chinois, les tibétains privés de tout ont été "libérés". Finie la loi du karma, accepter les inégalités parce que dans des vies antérieures, on n'avait pas été vertueux. Mais le dalaï lama n'en démord pas "... avait permis une administration heureuse du Tibet pendant trois cents ans (mémoires pp. 64, 65, 139)" sous la coupe du gigantisme des statues de bouddha, écrasé par les monastères avec en point d'orgue le palais du Potala, bourré à craquer de "... trésors des dalaï lamas qui succédèrent aux rois. (mémoires p. 46)".
Il est important de noter que le bouddhisme tibétain a été la dernière religion à appliquer sur Terre l'esclavage ou dans une version light : le servage. 
Comme le dalaï lama le rappelle nostalgiquement : les "jours heureux (mémoires p. 53)"
 
... to be continued ...
Lire la suite

Rien de tel que l'humour pour se moquer des moines !

20 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #Luang Pu Nenkham Chattigo, #impostures bouddhistes

Fait comme moi, prend refuge en bouddha ! en sheba ! https://www.facebook.com/pages/%E0%B8%88%E0%B8%AD%E0%B8%99%E0%B8%99%E0%B8%B5%E0%B9%88%E0%B9%81%E0%B8%A1%E0%B8%A7%E0%B8%A8%E0%B8%B8%E0%B8%A0%E0%B8%A5%E0%B8%B1%E0%B8%81%E0%B8%A9%E0%B8%93%E0%B9%8C/311696612273483

Fait comme moi, prend refuge en bouddha ! en sheba ! https://www.facebook.com/pages/%E0%B8%88%E0%B8%AD%E0%B8%99%E0%B8%99%E0%B8%B5%E0%B9%88%E0%B9%81%E0%B8%A1%E0%B8%A7%E0%B8%A8%E0%B8%B8%E0%B8%A0%E0%B8%A5%E0%B8%B1%E0%B8%81%E0%B8%A9%E0%B8%93%E0%B9%8C/311696612273483

En ce jour du bonheur, une tranche d'humour. Il est toujours bon et recommandé de se moquer des moines, parce que convaincus du merveilleux bienfondé de leur action bouddhique, ils ne voient même plus le ridicule. Mais comme ça ne tue pas, on est bien obligé de les supporter.
 
" Le gai savoir se rit de tous les maîtres qui ne se moquent pas d'eux-mêmes "  
Friedrich Nietzsche
 
En Thaîlande, il n'est pas bien vu de se moquer de la religion, mais rien n'interdit de se moquer des moines, alors allons y !

Merci à chat-moine Supaluck et Luang Pu Nenkham Chattigo sans qui cette parodie n'existerait pas !

Luang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voituresLuang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voitures
Luang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voituresLuang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voitures
Luang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voituresLuang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voitures

Luang pu part en voyage - Luang pu la main dans le sac - Luang pu aime les belles voitures

Luang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les donsLuang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les dons
Luang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les donsLuang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les dons
Luang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les donsLuang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les dons

Luang pu joue au moine - Luang pu dort avec ses fan(e)s - Luang pu accepte tous les dons

Mais ce n'est qu'une parodie !

 

ps : Je ne voulais pas laisser penser une quelconque connivence lors d'une journée du bouddha en présence de Manuel, notre superflic, mais c'est ici et personnellement cela me gène. Un type recherché par interpol se cache derrière lui derrière le micro.

Mais que fait la police !

Lire la suite

Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?

19 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #bouddhisme Thaïlande, #maltraitance tigres, #bouddhisme et argent

Le Wat Pha Luang Ta Bua, ou Temple des Tigres, est un lieu de culte bouddhiste situé en Thaïlande, au nord-ouest de la ville de Kanchanaburi. Il a la particularité de pratiquer l'élevage de différents animaux, parmi lesquels des tigres

Il y a quelques mois, j'avais remarqué les photos des tigres accompagnant les moines. Impressionnant comme ils sont en "symbiose" avec bouddha.

Il est clair que je ne trouvais pas le moindre argument digne de mon esprit agité pour émettre la moindre critique. Cela me chagrinait sérieusement, alors c'est vrai ... les moines vivaient en pleine conscience avec les animaux ... pas question de leur faire du mal ... alors au fond de moi s'élève une petite voix "tu vois que bouddha n'est pas comme tu voudrais bien le décrire !"
Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?
Mais le problème n'est pas bouddha, puisqu'on ne sait toujours pas s'il a existé, et même si cela était vrai, était-il tellement supérieur ?
Une fois encore mon scepticisme a trouvé les justifications dans cet exemple du "Temple du tigre". Il fallait juste regarder les innombrables photos des touristes avec les tigres. On se croiraient en présence de peluches ... non pas parce qu'ils semblent "gentils" mais plutôt amorphes. Dans la nature un tigre amorphe, ça n'existe pas. Mais là comme par magie, ils sont dociles comme des jouets. Du coup les touristes se sentent en sécurité et posent en témoignage de la justification de la sérénité de ces animaux, sûrement grâce à l'immense compassion des moines.
Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?
Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?
Et bien non, derrière l'image d'unité que cela peut diffuser, la réalité est toute autre ... 
 
Afin de satisfaire le touriste, les moines ont tout compris, ils droguent les animaux. Et par ici la monnaie - 13.95 € pour caresser un tigre - L’ONG Care for the Wild International (CWI) a publié un rapport qui indique que les bêtes subissent "de graves sévices destinés à les rendre plus dociles, afin qu’ils puissent faire leur numéro devant les visiteurs".
Soupçons de trafic d'animaux avec le Laos, maltraitance des animaux, utilisation de drogues, rien ne semble effrayer les moines pour réaliser leur bizness particulièrement juteux.
Les bénévoles européens qui travaillent dans le temple témoignent : "Les brutalités sont quotidiennes. Il y a un an, les violences étaient moins flagrantes. Maintenant, ils ne se gênent plus devant les touristes". Certains tigres, enchaînés au sol, ne tiennent pas sur leurs pattes. Il est manifeste qu’ils ont été drogués même si dans le temple on cherche à faire croire qu’ils s’apprêtent à faire la sieste, indique le rapport.
Des agences britanniques proposent un forfait touriste à 130 € la visite "face-à-face des tigres vivant en harmonie avec les moines !". On croit rêver !
 
Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?
par ici la monnaie ...
On estime à 600 visiteurs quotidiens. Le temple hébergerait plus de 100 tigres dans des conditions indignes dont plusieurs tigrons. Les entrées génèreraient 8400 € de recettes soit 11 000 $, ce qui correspondrait à l'entretien de base des tigres.
Des animations spécifiques sont proposées aux touristes : 40 € pour donner le biberon ; 40 € la photo avec un tigre (drogué ?) sur vos genoux ; 130 € la demi-journée passée "Morning program" avec les tigres ; sans compter les souvenirs made in china.
 
Donc que voilà une manne financière intéressante !
Les commentaires que l'on peut trouver sont sans appel :
" Une expérience unique et l’occasion de prendre des photos dignes de figurer sur les murs de son salon. C’est vraiment l’une des attractions phares de la région. D’ailleurs le nombre de touristes est étonnamment élevé et, au prix de l’entrée les moines devraient avoir rapidement de quoi construire plusieurs Tiger Island. Le petit côté décevant est que l’on s’attend à entrer dans un «vrai temple» calme et isolé et à voir des moines vivre en harmonie avec les tigres, du moins c’est comme ça que le temple est présenté en photos. Or, il s’agit plutôt d’une petite réserve, peu de choses nous font penser à un temple ".

" Arrivé au temple des tigres à Kanchanaburi, quelqu'un vous prend par la main, vous amène d'un tigre à l'autre à la chaîne. Très décevant. Puis une fois cela fini on a continué de visiter le parc qui est DESERT!!!! Nous n'avons vu qu'un seul moine, les tigres avaient l'air amorphes. Deux d'entre-eux étaient dans un espace où l'eau était verte. Le temple semble vraiment à l'abandon. Nous avons vu un cheval très maigre, les animaux ne respirent pas le bonheur ça a été très dur de voir ça ".
 

Pour conclure : Les avis sur Tripadvisor (oct 2012) sont majoritairement négatifs et dans les commentaires reviennent souvent les termes : amorphes, drogués... dans les 62 pages de commentaires !

Kanchanaburi : le temple du Tigre géré par les moines serait-il un lieu de maltraitance ?

Et pour finir : une touche d'horreur ... en médecine chinoise !

source : http://www.maxisciences.com/tigre/des-tigres-affames-pour-etre-transformes-en-vin-en-chine_art31356.html

Je vous laisse vous informer et vous faire votre propre opinion ! Comment peut-on prêter allégeance à ces croyances ?

Tout simplement I G N O B L E

à vomir !

Lire la suite

Le bouddhisme ... spiritualité, mon c... ! le vécu d'un blogueur

16 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #vécu, #bouddhisme Thaïlande

On me critique souvent parce que je passe beaucoup (trop) de temps sur le net à la recherche des (Ig)nobles vérités sur le bouddhisme. C'est un choix, quand d'autres regardent le foot ...
Certains témoignages valent la peine d'être relayés dont celui de Philippe ci-dessous. Les photos sont des photos rajoutées en guise d'illustration.
 
Publié le 30 octobre 2010 par Philippejandrok 
Après des nuits sans sommeil, le travail des photos sur Photoshop, indispensable pour les mettre en valeur et contrôler les erreurs de la cellule du boîtier quoique, presque parfaite, nous avons décidé de louer les services d’un « driver » pour nous emmener dans la montagne pour visiter un temple bouddhiste d’importance. Celui-ci nous avait proposé ce service dans la rue, le long du canal qui longe la ville de Chiang Maïl, au début hésitant la proposition était attrayante et l’homme vraiment sympathique me semblait plus honnête et sincère que les autres.
Venant nous chercher à l’heure convenue, j’hésitais à partir en ballade, car une pluie torrentielle s’était déclarée depuis l’aube, le sol qui semblait droit prenait par endroits, des allures de piscine municipale, avec des profondeurs impressionnantes allant de 10 à 30 cm, impossible de traverser une rue sans se jeter dans une mare profonde afin de ne pas se faire écraser par cette circulation toujours en mouvement. Les pieds trempés dans une paire de chaussures aux techniques ultra modernes pour ne pas prendre l’eau, je regagnais mon hôtel pour me changer et attendre notre chauffeur :
  • Vous croyez vraiment que c’est une bonne idée avec ce temps ?
  • Oooh, ça va changer, peut-être cet après midi sera meilleur, mais il faut y aller.
  • OK
Nous partîmes donc en famille avec lui et son épouse qui jamais ne le laissait. C’était un couple charmant, très aimable, souriant et surtout très calme, mais pas un calme dissimulant une agressivité pouvant poindre à chaque instant, non, c’était un couple paisible. En effet, la pluie cessa et il nous amena à voir les « long neck women » originaires de Birmanie. Ces femmes, comme les « négresses à plateau » ou les femmes girafes d’Afrique, porte jusqu’à 5 kilos d’or autour de la nuque ce qui la prolonge d’autant. Elles vivent dans des camps perdus dans la campagne, dans des huttes sans le moindre confort, et propose de l’artisanat Karen, du nom de leur ethnie (photo 1). Ce que l’on ne dit pas, c’est que pour les visiter, il vous en coutera aussi cher qu’une place au Musée du Louvre, ce qui est parfaitement incohérent d'une part et hors de prix d'autre part.
  • 500 BHT for one person, nous demanda un homme en guenilles.
500 BHT font approximativement, 12 euros soit pour trois, 36 euros pour voir des femmes au long cou et pour acheter un artisanat que l’on trouve encore moins cher au Night Bazar. J’ai évidemment refusé de me prêter au jeu mais j’ai poussé ma fille à y aller tout de même car c’était une expérience à tenter, j’ai préféré parler avec le chauffeur et lui donner des conseils pour développer son affaire, il paraissait d’accord sur les idées, mais je doute qu’il les mette en pratique, pour des raisons bien trop longues à développer.
Une fois de retour, ma fille était très déçue :
  • On dirait un Zoo, me dit-elle, avec des animaux dans des cages qui nous vendent des petits trucs moches.
  • Ça ne t’a pas plu ?
  • Oh non !
  • Tu veux y retourner pour te faire un autre idée ?
  •  Même pas en rêve.
Nous partîmes donc en direction du temple sous un merveilleux soleil qui avait depuis une heure chassé la pluie. Nous vîmes des troupeaux de buffles magnifiques et paisibles sur des étendues de verdure à perte de vue, une végétation luxuriante, avec sur les bas cotés de la route des bouquets de forêts tropicales entrecoupées, qui, d’un nouvel hôtel de luxe, qui, de maisons particulières, qui d’espaces commerciaux dignes des meilleurs bazars du Maghreb ; la végétation est toujours présente en Thaïlande et l’homme aura toujours du mal à s’imposer face à cette nature qui est de toute évidence très puissante, très forte et rebelle, mais les Thaïs sont parvenus à la maîtriser dans les cités.
Arrivés au temple
(photo 2), nous sommes surpris de constater à quel point il est visité par des touristes en majorité Thaï avec quelques étrangers. Nous avons eu de la chance de prendre ce chauffeur, même si son véhicule est très âgé, peu rapide et manquant de toutes les sécurités d’usage, nous sommes confortablement installés, alors que les autres sont transportés dans des pick-up, dans lesquels on a soudé une banquette et ajouté un hard top. Arrivés au temple, en descendant de notre véhicule, nous avons le sentiment d’être un pot de miel sur lequel se jette des milliers d’insectes pour nous vendre les habituelles babioles à touristes, nous franchissons péniblement ce mur, pour rejoindre le téléphérique, car le temple est au sommet, ce qui n’est pas plus mal, car les camelots n’ont pas l’intention de monter à pieds les 386 marches qui mènent au temple avec leur marchandise, et aucune intention d'acquitter le prix d'un billet, ils restent donc en bas en se disant que s’ils nous ont manqué à l’entrée, ils nous auront à la sortie.
Déjà nous sentons une certaine forme d’oppression, mais nous avons pris l’habitude depuis que nous sommes en Thaïlande, le chauffeur m’a lui-même indiqué avec une certaine philosophie qu’en Thaïlande tout était lié à l’argent :
  • Tout ?
  • Tout ! no money, no study, no job.
En roulant, nous remarquâmes un homme en tricycle pousse-pousse :
  • I made this when I was Young, ohhhhh, very difficult, must have strong legs, now, I’m old.
  • How old were you ?
  • 14, I made it, 2 years.
Une fois dans le temple, je suis frappé par une population locale, assise placidement, hypnotisée par un programme TV. Nous sommes dans un des plus importants temples bouddhiste de la région et je suis surpris de ne pas ressentir autant de plénitude que dans celui du centre de Chiang Maï. Au fur et à mesure que nous avançons, nous découvrons des boutiques tenues par des moines, des allées de cloches que les visiteurs font sonner alors qu’il est clairement stipulé de ne pas le faire mais tout le monde s’en moque et y va de sa petite bénédiction (photo 3).
Il y a également de nombreux chiens qui passent le plus clair de leur temps à dormir, à se battre et à se reproduire. Ce qui est désolant, c’est de constater dans quel état ils sont. Sales, malades, couverts de parasites, des pelades, enfin, c’est un spectacle affligeant et si l’on pouvait les soigner un tant soit peu, la Thaïlande aurait de très jolis spécimens de chiens, mais elle a déjà du mal à s’occuper de sa population…
Le temple central est entouré de petites chapelles votives séduisantes, mais c’est le cœur qui nous intéresse, comme le reste des visiteurs. Si nous avions monté les marches, nous aurions certainement d’avantage apprécier le spectacle.
À un stand, nous achetons des bâtons d’encens et des fleurs pour faire une offrande à bouddha. J’en demande trois, on m’en donne deux en m‘en facturant trois, je le signale pour le principe pas pour l’argent, car les sommes sont ridicules, mais le rapport à la spiritualité dans ces lieux est de moins en moins évident. Nous nous déchaussons, car comme dans les mosquées, nous devons entrer pieds nus dans le sanctuaire. Il existe des consignes si l’on ne souhaite pas se faire voler ses effets, ce qui me pousse à penser que cela est arrivé plus souvent que l’on ne l’imagine, ici, dans ce temple.
Nous montons des escaliers pour nous trouver dans un carré au centre duquel une coupole se terminant par une pointe dorée, est entouré à sa base de bouddhas en position du lotus ou bien allongés, tous dorés à la feuille (...d'or). Avec notre fleur et notre encens nous devons suivre la ligne du carré et prier pour nos amis, pour notre famille, pour nos défunts, ensuite nous sortons du carré pour nous trouver devant un long bougeoir sur lequel, après une prière, nous disposons nos bougies, nous allumons notre encens et nous déposons notre fleur dans un panier.
J’ai prié pour mon ami Gilles, pour que son âme trouve enfin la paix, pour mon père, mais je ne suis pas inquiet pour lui, car là où il est, je sais qu’il est bien, j’ai prié aussi pour ma mère, pour qu’elle soit préservée des êtres malfaisants, j’ai prié pour que Mamie Gaby soit bien où elle se trouve, j’ai demandé tant de chose pour le monde aille mieux tout en sachant que ces vœux pieux n’appartiennent qu’au monde d’en bas et que c’est la force intérieure de chacun qui pourra exaucer cette prière, enfin, c‘était à nouveau un instant de grande émotion.
Lorsque je me suis relevé, ma fille avait également fait sa prière pour sa grand-mère, son grand-père et ses animaux, son chien et son chat qui nous ont quitté récemment et ce chien qu’elle avait toujours connu. Tout à coup, la fleur que j’avais déposée en offrande était ramassée par un jeune garçon en T-shirt blanc, qui en avait un plein bouquet dans les bras et qui faisait la collecte autour du carré pour aller les remettre à sa mère qui les revendait aux touristes et aux imbéciles que nous sommes. Franchement, j’ai senti monter en moi un sentiment de dégout et j’ai pensé à cet instant :
  • Spiritualité ? mon c... !
Nous sommes entrés dans une chapelle, un moine était assis à notre gauche en position du lotus, trois femmes agenouillées à ses pieds lui demandaient de les bénir en échange d’une offrande, de l’argent bien sûr. D’autres s’ajoutèrent à nouveau et donnèrent de l’argent à leur tour, nous étions présent et le moine nous bénit également, ma fille me demanda :
  • Toi aussi tu as reçu de l’eau ? Je me suis demandé qui c’était ?
  • Oui, le moine nous a béni.
  • Ah bon, il nous a béni ? Wouah! j'ai été bénie...
Nous avons encore fait un tour puis nous avons repris le téléphérique pour rejoindre notre ami chauffeur. Arrivé en bas, ma fille a caressé un chien, sa maman s’est mise sur le côté pour ranger son sac, et juste à côté d’elle, deux hommes assis, dont le premier épouillait l’autre à l’aide d’une pince à épiler. Je l’ai regardé et je lui ai fait signe de s’écarter rapidement, elle n’a pas compris, je lui ai dit :
  • Écarte toi de ces gars, ils ont des poux.
  • Quoi ?
  • Ils ont des poux !
  • Hein ?
  • Bon ça va laisse tomber.
Une fois à l’hôtel, tout le monde est passé à la désinfection.
En entrant dans la voiture, j’ai dit à notre chauffeur :
  • Monks are also in business ?
  • Oh yes !
Ce qui était véritablement émouvant, c’est la foi sincère de cette population qui fait vivre le bouddhisme, ce qui était choquant, et je l’ai remarqué depuis le début, c’est l’attitude de certains prêtres (photo 4qui ne sont peut-être pas aussi sincères que nous pourrions l’imaginer et si nous critiquons la religion catholique pour ses abus et ses déviations, il me semble que nous en avons de semblables auprès du bouddhisme, en tous les cas le renoncement total de bouddha n’a pas vraiment l’air d’être mis en pratique à 100% ici, l’argent est encore bien trop présent, mais pour construire des temples et entretenir tous ces prêtres, il faut beaucoup de moyens.
Devrais-je rappeler qu’en Ancienne Égypte, en Chine, en Europe, les prêtres avaient un pouvoir non négligeable, dans tous les royaumes de l’histoire des hommes, les prêtres ont eu une situation et un pouvoir politique et économique de très grande importance, et c’est là que l’on sent, que ce ne sont pas les prêtres qui portent la croyance, mais le peuple, les gens simples et modestes.
Ah, nous vivons une époque formidable…


En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/3785971/le-bouddhisme-spiritualite-mon-c/#ESlmUBdSzdQbVmAt.99

 
Le bouddhisme ... spiritualité, mon c... ! le vécu d'un blogueurLe bouddhisme ... spiritualité, mon c... ! le vécu d'un blogueur
Le bouddhisme ... spiritualité, mon c... ! le vécu d'un blogueurLe bouddhisme ... spiritualité, mon c... ! le vécu d'un blogueur
Lire la suite

Non le bouddhisme ne rend pas meilleur ...

15 Mars 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #violence bouddhisme

Photo G : Putain c'est qui qui a ramené le bouddhisme chez nous ? C'est nous !. Photo D : Photo extraite d'une vidéo surveillance diffusée par le FBI : Alexis Aaron en actionPhoto G : Putain c'est qui qui a ramené le bouddhisme chez nous ? C'est nous !. Photo D : Photo extraite d'une vidéo surveillance diffusée par le FBI : Alexis Aaron en action

Photo G : Putain c'est qui qui a ramené le bouddhisme chez nous ? C'est nous !. Photo D : Photo extraite d'une vidéo surveillance diffusée par le FBI : Alexis Aaron en action

La violence par les armes à feu aux Etats-Unis est un fait indéniable.

On estime à 30 000 personnes tuées par armes à feu :

(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/etats-unis-plus-il-y-a-d-armes-plus-il-y-a-de-meurtres_1281277.html),


le FBI minimise à 8 583 :


(http://www.fbi.gov/about-us/cjis/ucr/crime-in-the-u.s/2011/crime-in-the-u.s.-2011/tables/expanded-homicide-data-table-8).


Quoiqu'il en soit, ça flingue à tout va !
Le merveilleux bouddhisme se propose d'éradiquer la violence. Vous mélangez bouddhisme et amour des armes à feu, et voilà un beau programme auquel Alexis Aaron s'était sûrement promis d'appliquer en pratiquant le bouddhisme.

Cet ancien réserviste de la Navy pratiquait la méditation mais était aussi connu pour ses colères.
Alors que c'est-il passé dans son cerveau sur la voie de l'éveil ?
Difficile de le dire, à ce jour personne n'explique son geste.

Il y a peut-être une simple explication à ce sujet. Il a dû prendre au pied de la lettre la troisième noble vérité du bouddhisme qui a pour principe :


" La troisième noble vérité concerne la cessation ou l'« extinction » (en sanskrit निरोध nirodha) des souffrances. Ces souffrances sont réelles et elles ne cessent de nous tourmenter, nous sommes obligés de nous interroger sur les origines de ces souffrances. Une fois que les origines sont connues, on agit sur les causes pour les éradiquer, jusqu'à atteindre la « libération finale » ( निर्वाण nirvāna)." (Wikipédia)

 

Donc, il a dû comprendre par "agir sur les causes" ; se sentir investi d'une mission suprême : tuer des américains qui pourraient à terme être des tueurs. Donc se rendre dans un bâtiment militaire devait être pour lui une évidence : sa fusillade a fait 12 morts et des dizaines de blessés.

Voilà une conséquence du bouddhisme qui fait peur, mais que l'on retrouve aussi au Sri-lanka, mais sous forme plus nuancée, parce qu'on ne détruit que les églises là-bas.

Habitué à fréquenter un temple bouddhiste à Fort Worth. Il venait méditer au Wat Busayadhammavanaram Meditation Center deux fois par semaine. Parlant le thaïlandais, la langue de beaucoup d’autres croyants du temple, et a aussi travaillé comme serveur dans un restaurant thaï, il aurait récemment voyagé en Thaïlande pendant un mois. Un assistant des moines bouddhistes, J. Sirun, déclarait : (Source : Slate)


" Il comprenait environ 75% de la langue. Je ne pensais pas qu’il pouvait être si violent. […] Je n’aurais pas été étonné s’il s’était suicidé. Mais je ne pensais pas qu’il pouvait commettre un meurtre."


Mais il y a d'autres raisons pour que l'on se méfie aussi de la méditation, comme le fait remarquer le S.S. Dalaï lama :

 

" Ce n'est pas accessible à tous les occidentaux, à défaut d'une bonne appréhension et compréhension des philosophies orientales, méditer peut comporter des risques physiques et/ou mentaux."

 

Bingo ! nous voilà prévenus.

Selon certaines études, la méditation permettrait une augmentation de la production de sérotonine, véritable "hormone de la bonne humeur", qui peut aider les personnes stressées ou légèrement déprimées. Mais dans le cas d'une personne véritablement dépressive ou ayant des problèmes psychiatriques reconnus (psychotiques, borderline, schizophrénie), l'augmentation de la sécrétion de sérotonine peut avoir l'effet inverse, augmenter les pathologies déjà existantes (visions, délires...) voire mener jusqu'au suicide.

 

Cela me ramène à mon unique entrevue du lama où une jeune femme est arrivée complètement effondrée à notre table. Manifestement prendre refuge dans le bouddhisme et la méditation n'est pas de tout repos et bouddha ne résout pas tous les problèmes, loin de là.

De plus les moines bouddhistes du Wat Busayadhammavanaram Meditation Center n'ont rien vu venir, preuve d'une réelle efficacité de leur compassion !

Lire la suite
1 2 > >>