Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

relic tour 2015 : ils étaient à colmar

16 Juin 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #alsace, #Caroline Myss, #Dalaï Lama, #ésotérisme bouddhique, #impostures bouddhistes, #propagande bouddhiste, #reliques bouddhistes, #reiki

salle reiki, Colmar

La tournée des reliques du temple au coeur de maitréya
 
L'exposition mondiale des reliques sacrées du bouddha et de divers maîtres bouddhistes s'est arrêtée au centre reiki de Colmar pour trois jours, les 5-6-7 juin 2015. Ce "centre d'études et de pratiques du bouddhisme tibétain rimé" se présente comme un "lieu d'éveil, d'enseignements et de pratiques spirituelles". On y trouve pêle-mêle du bouddhisme tibétain, du chamanisme, du feng shui, du qi gong, de la somatothérapie, du massage bien-être. Des maîtres bouddhistes viennent aussi dispenser leurs "précieux enseignements" tel Le vénérable yogi lama kenzang qui vient du bhoutan, merveilleux pays à l'exclusion automatique des népalais. Ce maître est devenu un être exceptionnel du fait qu'il aurait répété un mantra 12 millions de fois. Cet exploit mérite le respect !
 
Mais aussi :
Lama tsultrim (encore lui) : ringou rinpoché est venu enseigner et donner des initiations à Strasbourg en 2002, 2004 et 2005. A la demande de lama tsultrim pour qui le rattachement à un rinpoché de la lignée est indispensable, ringou rinpoché a accepté d’être l’autorité spirituelle de l’association « djangtchoub damten domdra ».
Kagyu ling : Temple des Mille Bouddhas (voir article des temples pas si sympa & lama tempra) situé à La Boulaye près de Montchanin au coeur du Morvan, fondé par le très vénérable kalou rinpoché. Puissent tous les êtres, dont l’esprit est influencé par les émotions grossières et les huit dharmas mondains, faire disparaître progressivement cet état d’esprit, en reconnaissant leur véritable nature, sérénité et bonheur.
 
Quand on voit les misères qui se cachent derrière l'enseignement de ces prétendus "maîtres", il y en a qui n'ont que ça à faire !

 

Exemple de mini stupa renfermant les reliques. Trimbalé dans 66 pays ... les voyages forment la jeunesse ... et ça le fait rire !

Exemple de mini stupa renfermant les reliques. Trimbalé dans 66 pays ... les voyages forment la jeunesse ... et ça le fait rire !

C'est quoi une relique ?
 
Les reliques présentées ici ont été compilées en mars 2001 à Taïwan, centre d'influence du bouddhisme au développement grandissant.
Les reliques seraient des perles aussi nommées "ringsel" en tibétain que l'on trouve dans les cendres après la crémation des maîtres. Elles sont volontairement produites par les maîtres en signe de leur compassion et sagesse.
Aucune étude scientifique ne vient étayée cette affirmation laissant ainsi place à toutes sortes de croyances ésotériques.
 
On leur attribue une multitude de bienfaits :
  • elles mènent à l'éveil,
  • elles exercent une influence incroyable sur le monde,
  • elles apportent des bienfaits de plus en plus remarquables,

sic : lama thoubten zopa rinpoché

  • elles sont une source d'inspiration et de guérison,
  • elles permettent de prier pour la paix dans le monde,
  • elles développent la sagesse intérieure,
  • elles ouvrent notre coeur à la compassion et à l'amour bienveillant.
 
En plus de ces miraculeux bienfaits, elles possèdent un pouvoir extraordinaire que même le cosmos ne peut prétendre posséder. J'avais déjà épinglé un adepte bouddhiste sur ses propos dignes de la folie et qui m'avait menacé d'un procès. On retrouve le même propos à la page 4 de la brochure "relic tour" achetée 8 € sur place.
Les reliques sont capables de génération spontanée :
"les trois reliques restantes de petite taille semblent bien être apparues spontanément pendant la tournée des reliques, ce qui est considéré comme un signe des plus favorables."
 
Je le répète, il faut absolument que les prix Nobel soient décernés aux représentants bouddhistes. Cela a déjà commencé avec le dictateur religieux dalaï lama et son prix Nobel de la Paix, mais il faut poursuivre la délivrance de ces récompenses :
  • physique, décerné par l'Académie royale des sciences de Suède pour la génération spontanée des reliques bouddhistes étudiée par lama zopa rinpoché réf "la tournée des reliques du temple au coeur de maitreya" édité par © maitreya heart shrine relic tour - 2013
  • chimie, décerné par l'Académie royale des sciences de Suède pour les travaux sur la pensée pure modifiant la chimie du cerveau

http://www.deullin.com/bouddhisme%20et%20neurosciences.html

  • physiologie ou médecine, décerné par l'Institut Karolinska pour les "pilules de nectar mani ribu" consacrées par le dalaï lama http://magiedubouddha.com/p_tib-pilules.php

  • littérature, décerné par l'Académie suédoise pour la "juste" considération des femmes dans "la précieuse guirlande des avis du roi"  par le dalaï lama
  • paix, décerné par un comité nommé par le parlement norvégien (Storting) encore pour le dalaï lama
Entrée du temple, lama kenzangEntrée du temple, lama kenzang

Entrée du temple, lama kenzang

Pourquoi vénère t-on les reliques ?
 
Les bouddhistes affirment (p. 43) que :
"ces reliques constituent l'essence des réalisations spirituelles. Le fondement de celles-ci est une éthique pure, fruit d'un esprit totalement épuré et entièrement détaché des plaisirs samsariques".
 
En réalité, les objectifs de ces "relic tour" sont beaucoup plus terre-à-terre et intéressés :
"Certains croyants accordent à ces objets une vénération naïve qui peut dans certains cas confiner à la superstition, voire à la pensée magique la plus archaïque.
Les autres croyants se divisent eux-mêmes en trois groupes :
  • Les premiers encouragent ce culte tout simplement par cupidité, vu que la possession de telles reliques peut engendrer des revenus non négligeables.
  • Les seconds le tolèrent, voire l'encouragent, dans la pensée qu'il faut garder prise sur la religiosité populaire en essayant de la canaliser vers des formes de vie religieuse plus évoluées. 
  • Enfin un troisième groupe considère qu'il faut combattre la superstition sans complaisance, et sans hésiter à détruire les objets de la vénération populaire."
 
Personnellement, j'adhère plus aux cas "premiers et seconds", qui ne sont en réalité qu'une forme d'emprise mentale par une religion idéalisée par nos concitoyens occidentaux, ce dont profitent largement les acteurs du bouddhisme.
 
Je rejoins tout à fait l'affirmation que "le bouddhisme considère depuis 2500 ans que l'esprit est doué d'un formidable pouvoir d'auto transformation."
Cela se retrouve dans les nouveaux convertis occidentaux, ils passent d'un état de citoyen républicain laïque à adepte de sorcellerie, de reiki, d'ésotérisme sans plus aucun esprit critique. Il en est de même des jeunes français qui partent combattre en syrie croyant partir sauver le monde en jouant le rôle de chair à canon et tout cela en quelques semaines et sans que leur entourage ne se doute de rien.
 
Voilà le vrai pouvoir de l'esprit bouddhiste : s'auto-détruire et détruire les autres.
Visite du centre reiki de Colmar transformé en temple bouddhiste pour l'occasion.

Visite du centre reiki de Colmar transformé en temple bouddhiste pour l'occasion.

Pour un tour avec toi !
 
Tout se passe autour d'un grand autel dressé pour l'occasion au centre de la salle. bouddha maitreya trône accompagné de nombreuses représentations de bouddha.
Musique d'ambiance cool et senteurs exotiques flottent dans l'air. Un astucieux éclairage met en valeur l'ensemble : très saisissant à première vue.
 
Nous sommes accueilli par une vingtaine de bénévoles bouddhistes qui jouent la partition au millimètre près. Un adepte me donne la marche à suivre.
 
Trois prosternations sur un tapis spécialement dédié. Personnellement les prosternations me hérissent.
Le rituel de l'eau qui consiste à baigner bouddha bébé. Une statuette le représente selon la légende : à sa naissance, il se mit debout en levant le doigt et proclama que c'était la fin du samsara pour lui ; très précoce le gamin pour son (très très jeune) âge.
 
Petit passage par les bols chantants ! bing ! et on tourne dans le sens des aiguilles d'une montre.
 
Quatre "stands" sont dressés avec les mini stupas contenant les reliques (voir la video ci-dessus).
 
Un petit tapis devant le stand permet le transfert de "conscience, d'énergie, compassion ?" entre les mains de l'adepte et les reliques. Je rappelle que ces reliques possèdent des pouvoirs miraculeux ; comme on ne peut pas les toucher, un linge sert de fil "conducteur".
 
La salle est remplie de statues sur le pourtour.
Et là sacrilège, que vois-je ! Une énorme aberration qui prouve que l'adepte bouddhiste n'est absolument pas "fini". En effet, des "Rochers Ferrero®" sont posés là en offrande. Double erreur qui prouve que le bouddhisme n'est qu'une immense imposture. Il ne faut pas aller chercher très loin pour s'en apercevoir.
Offrir des Rochers Ferrero®, c'est selon leur slogan marketing "Un plaisir si unique qu'on voudrait qu'il ne s'arrête jamais". Mais le plaisir dans le bouddhisme est l'une des calamités de l'esprit :
"Rocher sublime vos fêtes, et vos moments de partages privilégiés en y apportant une touche magique, raffinée et gourmande" ... sacrilège.
 
Deuxième point : la composition de leur recette : 40% de sucre et 43% de graisse. Si avec ça bouddha ne fait pas du diabète ou de l'artérosclérose, il aura de la chance, lui qui passe son temps accroupi.
Ils veulent le tuer ou quoi ? les adeptes bouddhistes ici sont totalement irresponsables ... et eux qui se disent sur la voie de l'éveil !
 
Suivi d'un tambour à prières pour faire un peu de sport, des bols d'eau (bénie ?), deux stands de reliques et on finit par un instrument qui fait ploc ploc.
Je refais un petit tour, histoire de fixer ce que j'ai vu. Un barbu assis sur une chaise n'a pas bougé d'un poil, dort-il ? Une jeune femme est partie en méditation devant une statue de bouddha, une petite photo du dalaï lama, le portrait de mikao usui fondateur du reiki en 1922 (mort en 1926 d'un AVC - comme si Pasteur était mort de la rage, cherchez l'erreur), plein de livres partout.
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent
laissez-vous guider par les sensations qui surgissent

laissez-vous guider par les sensations qui surgissent

La bénédiction finale

On me propose de me bénir en m'apposant un reliquaire sur le crâne. Je décline poliment l'invitation, ce n'est pas ma religion mais à aucun moment ils n'ont détecté le "côté obscur" de ma présence.

De plus, la bénédiction des voitures en Thaïlande n'empèche pas ce pays d'être le plus meurtrier sur les routes et la bénédiction du Château La Rivière n'a pas empêché la mort de son nouveau propriétaire chinois dans un accident d'hélicoptère le jour même (le corps n'a jamais été retrouvé).

Donc je me méfie de ce genre de bénédiction ...

Mais j'assite à la bénédiction d'un enfant et de ses "nounours".

 

Dans leur brochure, on voit des adeptes qui font bénir des chiens, des chats, des lapins, des poules, des perroquets, des lamas, des tortues, des serpents.

Une chose est sûre, si l'esprit est doué d'un formidable pouvoir d'auto transformation, il n'a aussi aucune limite dans l'expression de la connerie humaine.

 

Je n'oublie rien ? si l'inévitable petit commerce bouddhiste : un tronc, un stand ou l'on peut se délester de quelques dizaines d'euros.

relic tour 2015 : ils étaient à colmar

En résumé, l'affirmation que la présence des reliques allait apaiser mon esprit n'a pas marché pour moi. Trop fermé, trop réfractaire ou alors trop objectif ? ou tout simplement trop méchant.

 

Une idée me vient à l'esprit : et si on remplaçait les missiles air-sol des avions rafales et que l'on arrose Daech d'eau bouddhique avec quelques reliques, seraient-ils plus zen ? Peut -être que matthieu a déjà proposé cette alternative à françois et jacques lors de son dernier passage à l'élysée.

Lire la suite

Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !

12 Juin 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #bouddha

Pour une fois que je suis d'accord avec les adeptes bouddhistes, je suis prêt à signer la pétition qui circule dans les milieux bouddhistes.

Stop aux bouddhas cuvettes et autres stickers !

Faut dire qu'il faut être un peu débile de mettre ce personnage le nez dans vos fesses.
 
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Je m'étonnais de la justesse des propos du dalaï-lama dans son livre "Comme la lumière dans la flamme" :
  • n°150 : Le corps est un récipient empli d'excréments, d'urine et de viscères, celui dont la vision est obscurcie ne voit pas une femme ainsi et désire son corps.
  • n°154 : La cité abjecte du corps avec ses trous excrétant les éléments est appelée par les être stupides un objet de plaisir.
  • n°155 : Dès lors que tu as vu par toi-même la saleté des excréments, de l'urine et du reste, comment pourrais-tu être attiré par un corps ainsi composé ?
 
mais oui c'est bien sûr, avec des millions d'images de bouddha dans les "chiottes", on peut se demander jusqu'ou peut aller le bouddhisme pour percer les mystères de la vie karmique.
 
Donc je suis contre les bouddhas voyeurs dans les WC, contre les bouddhas ronfleurs dans les chambres, contre les bouddhas glandeurs devant la télé.
 
Lire la suite

Fête du bouddha Strasbourg 2015 : dérives sectaires ?

11 Juin 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #alsace, #bouddhisme alsace

Fête du bouddha Strasbourg 2015 : dérives sectaires ?
Samedi 16h45 – 17h30
Cérémonie du thé par M. Susumu Hasegawa, consul général et ambassadeur du Japon auprès du Conseil de l’Europe, Maître de cérémonie du thé.
 
Voilà une manifestation qui valait le détour cette année.
Un petit tour sur les stands, classiques, la nouveauté était la présentation détaillée des vêtements des religieux bouddhistes.
A l'extérieur, des adeptes de falun gong avaient planté un poster au milieu du parc, devant le pavillon Joséphine.
16h45 : retour au pavillon.
Lama tsultrim prend la parole. Il annonce le début de la cérémonie du thé. La cérémonie répond à un rituel très précis établit par les bouddhistes zen. Dans un premier temps, il demande que les personnes présentes dans le hall se taisent, puis impose que ces dernières rentrent, ne parlent plus, ne bougent plus et que l'on ferme les deux portes d'accès à la salle.
Pour moi, la Nature étant la plus forte et ne me voyant pas forcé de rester 45 minutes, j'ai dû passer par la case WC. En remontant, un cerbère gardait les portes fermées avec ordre d'interdire toute tentative d'entrée dans la salle. 
Dommage, je vais me rabattre en photographiant par les fenêtres au zoom 450 mm. Autre surprise les rideaux étaient clos.
 
Impossible de voir, impossible de rentrer ... ne pas bouger, ne pas faire de bruit ...
 
Cela me laisse dubitatif !
 
 
 
 
Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.
Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.
Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.
Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.

Vivement l'édition 2016, je viendrai avec des caméras embarquées.

Lire la suite

bouddhisme made in Taïwan

11 Juin 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #bouddhisme taiwan, #taïwan

bouddhisme made in Taïwan
Un petit florilège de photos "made in Taïwan" avec mes commentaires (bêtes et méchants).
 
J'ai "la chance" de partir régulièrement à Taïpei.
Mon dernier séjour m'a permis de voir le bouddhisme dans ce pays d'une façon très différente puisque désormais ce dernier me perturbe profondément.
Ce qui n'était qu'un regard amusé lors de mon premier séjour sur les petits bouddhas dans les écoles, les statues dans les vitrines et devenu une présence omni-permanente choquante dans (presque) tous les actes de la vie quotidienne.
Ceci s'accompagne de vives critiques puisque derrière les beaux principes du bouddhisme se cachent des réalités pas très glorieuses. Mais cela on ne le voit pas au premier contact.
A ce stade, je peux remercier lama tsultrim de Lusse (88) qui m'a vraiment ouvert les yeux en novembre 2012 (il dirait "faire tomber les voiles qui obscurcissent mon esprit") quand il m'assenait un "vous avez un problème de dialogue avec votre épouse !".
Oui ! les voiles sont tombés pour laisser place à la découverte des manipulations mentales, aux mensonges, au tsunami bouddhi-médiatique sur internet.
Je suis passé de : "C'est mignon le petit bouddha devant l'école", "elles sont superbes ces statues gigantesques couvertes d'or", "et le gars qui se prosterne en pleine rue le vendredi ... quelle dévotion !" à ce florilège taïwanais.
 
Le fil de lecture correspond aux visites et sorties passées sur l'île de Taïwan.

l'Aéroport International de Taiwan Taoyuan

13 h de vol direct au départ de Roissy ... ça fait mal au cul ... si si si n'ayons pas peur des maux ! et surtout ne pas oublier de boire un verre d'eau toutes les heures.
Atterissage à l'Aéroport International de Taiwan Taoyuan.
Les sourires à l'arrivée, ça change de Roissy !
J'attrape le bus qui m'emmène à la gare centrale de Taïpei, au guichet on me demande 1.90 € ! En prenant le bus, j'ai un doute ... 1.90 €, c'est à peine plus cher de le tram de Bordeaux à 1.50 €. Mais ici on est à 50 km du centre. Cherchez l'erreur ! par contre je me suis tapé tous les arrêts. Sourires à chaque montée.
Un moment même je me suis demandé si je n'allais pas me retrouver en pleine campagne. LoL.
Mais non, j'arrive à la gare centrale. Je cherche mon point de chute ... une jeune (et jolie) jeune femme me conduit à travers les petites rues pour me laisser devant mon auberge de jeunesse en me souhaitant "good stay !" sourires.
Avec le décalage horaire, il est trois heures du mat à Paris ... 9 heures ici, il fait 29°C. Je vais manger puis dodo avec la clim obligatoire.

Temple de Longshan

No. 211, Guangzhou St, Wanhua District, Taipei City, Taïwan 10853
Petite virée bouddhiste le samedi soir direction le temple de Longshan.
 
Construit en 1738, il a subit différentes destructions notamment lors de bombardements pendant la deuxième guerre mais a toujours été reconstruit. Essentiellement d'obéliance bouddhiste, au fil du temps il associe aussi différentes divinités taoïstes. 
La multiplicité des divinités serait le symbole de la tolérance spirituelle des Chinois. Personnellement je trouve qu'ici le mélange a pour but de ne pas omettre les possibilités d'achats de mérites tellement les offrandes sont antinomiques.
 
Les photos saisies sur l'instant montrent que le selfie, l'iphone et bouddha font bon ménage. 
 
Par exemple on vénère le saint patron Matzu afin d'obtenir ses faveurs dans le commerce maritime. Ce n'est pas très spirituel comme attitude.
On y trouve aussi le dieu de la guerre : le seigneur Kuan. Guerre et spiritualité ! quel beau programme.
 
Dès la sortie du métro, je fus un peu surpris en me trouvant au milieu d'une population defavorisée massée dans un petit parc devant le temple.
Deuxième déception, le temple n'était pas illuminé comme peuvent être les plus petites églises ou cathédrales en France.
Du coup j'ai déambulé dans un marché de nuit juste à côté, histoire de me marrer des gros bouddhas bien obèses.

 

bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan

Temple de Longshan (re)

No. 211, Guangzhou St, Wanhua District, Taipei City, Taïwan 10853
 
Déçu de ma "non-visite de la vieille au soir", je repars le dimanche matin. Avantage, le dimanche c'est aussi le jour des pratiques religieuses.
En sortant du métro, je tombe nez-à-nez avec une gigantesque affiche d'un moine bouddhiste faisant de la pub pour un hôpital spécialisé dans le traitement du cancer (dixit).
En France on a plutôt l'habitude d'avoir de jolies femmes à la recherche de dons pour la science ... je préfère.
Et puis un moine bouddhiste qui pose pour un établissement médical de type occidental .. n'y a-t'il pas une erreur ? quid de la médecine traditionnelle chinoise. Des "sorciers" bouddhistes tibétains prétendent avoir de meilleurs résultats en vous préconisant des pilules sacrées.
 
Traversée du parc et arrivée devant les portes du temple.
Il y a pas mal de monde qui se presse pour acheter des gâteaux, de l'huile pour les offrir aux statues des divinités. Je comprends mieux pouquoi le bouddha et les moines sont plutôt bien portants : le régime gâteaux-huile n'a jamais été conseillé pour tenir la forme, surtout pour ceux qui passent leur temps à croupir sur leur coussin lors de leur méditation.
Ici encore, les conseils de diététique et de restrictions alimentaires ne s'appliquent pas aux représentations de la religion.
De plus, je n'imagine pas l'adepte bouddhiste offrir une salade à sa divinité favorite, plutôt cocasse comme attitude.
Par contre, attitudes cocasses :
  • L'homme pressé avec son smartphone et ses baguette d'encens : ne jamais perdre de temps même dans ce lieu de haute spiritualité.
  • Les selfies plutôt déjantés de jeunes taïwanaises.
  • Pendant que l'on semble bien s'amuser pendant ses devoirs spirituels, j'avais repéré l'homme aux cheveux blancs. Manifestement il inculquait la pratique des rites à de jeunes filles qui semblaient un peu dépassées. A ses gestes énervés et à sa voix grave, il ne lui manquait que la baguette du maître d'école. L'initiation était plutôt musclée.
  • Autre pratique digne de nos pires années de chritianisme : l'achat de mérites. Devant la porte principale du temple, des pauvres gens avaient des filets emprisonnant des oiseaux. Des personnes d'apparence aisées leur donnaient une pièce, prenaient un oiseau et le relachaient. 
    Par ce geste symbolique, ils s'achètent ainsi un mérite à mettre au crédit de leur prochaine réincarnation, puis remontaient dans leurs luxueuses berlines.
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan

Spécial offrande

500 milliards d'Oreo vendus :

Le Financial Times nous apprend qu'Oreo est désormais le biscuit le plus vendu en Chine"La manière dont Kraft a transformé ce produit typiquement américain pour plaire au marché chinois est un modèle pour toutes les entreprises souhaitant faire de même"
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/07/oreo-le-biscuit-plus-vendu-au-monde-fete-son-centenaire_1653364_3234.html#4iTBfcDxL3ZzURaf.99

Donc pas étonnant de le retrouver comme offrande.

bouddhisme made in Taïwan

Quid des handicapés ?

Manifestement les maîtres éveillés n'ont rien prévu pour faciliter l'accès des lieux de prières aux personnes handicapées. C'est quand même étonnant de la part d'êtres supra-normaux. En plus c'est un problème récurrent puisque les temples sont toujours surélevés par rapport à la voie publique.
Et même pas la moindre rampe d'accès !
ah oui ça va pas le faire !

ah oui ça va pas le faire !

Autour du temple

Une population hétéroclite s'amasse autour de ce temple. On y trouve des vieilles nonnes qui essaient de vendre des petits bracelets.
Et j'ai eu l'explication sur la population vue dans le parc. En réalité, il s'agit des laissés pour compte de la mondialisation. Le nombre de personnes défavorisées a considérablement augmenté depuis 2012 et cette population est prise en charge par les moines bouddhistes qui assurent la "soupe populaire" en plein air. 
Le message est clair et rentre tout à fait dans le prosélytisme bouddhiste : "la société est incapable de vous prendre en charge et de ce fait votre souffrance est bien réelle. Nous bouddhistes allons vous aider et apporter la solution à cette souffrance."
Il n'en faut pas plus pour faire de nouveaux adeptes.
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan

Taoïsme et Confusianisme

Le taoïsme (enseignement de la voie) apparu vers 200 av J.C. est un courant puissant à Taïwan. La plus ancienne référence taoïste est l'empereur Huangdi (-2 697 av J.C.) qui serait l'inventeur de la métallurgie. Le chamanisme, l'alchimie, les sinogrammes, les immortels et les cinq éléments font partie des fondamentaux du taoïsme.
Le taoïsme perdra de son originalité pendant l'ère des "Trois enseignements" ou le syncrétisme du bouddhisme va s'imposer.
 
Il y a une profusion de temples, de petits lieux de prières inimaginables sur l'ile. Nos bigots occidentaux sont largement surpassés dans ce domaine. Tout n'est que religion, tout le temps et tout lieu et en tout moment de l'activité humaine : jusqu'à transcender le sexe à son plus haut niveau en appliquant notamment les techniques de respiration chinoise : apnée et rétention (augmentation taux CO2 dans l'organisme jusqu'au seuil de rupture de l'apnée, s'accompagnant de désordres neurologiques). On y retrouve la théorie du Yin-Yang. La morale est aussi très présente par l'élévation en grade par le biais de bonnes actions discontinues (30 pour évoluer d'un stade, 1 200 pour devenir immortel), la moindre erreur et on recommence tout depuis le début - Game over, some player shoot again - ou - ゲームオーバー - 
 
Confucius (nom donné par les Jésuites à Maître Kong) est un philosophe chinois (551 - 479 av J.C.) qui a profondément marqué la pensée chinoise au point que ses enseignements furent érigés en religion d'Etat sous la dynastie Han jusqu'au XXe siècle. Sa naissance est auréolée de mysticisme. Cependant Confucius ne s'est jamais présenté comme un maître à penser mais comme un éducateur ayant pour mission de développer esprit critique et réflexion personnelle.
Le respect des maîtres obligeait en retour la protection de ces derniers vis-à-vis des populations les plus défavorisées. Si la critique des puissants était dans l'ordre naturel des choses, cette dernière a eu pour conséquence la chasse aux frondeurs notamment sous l'impulsion des adeptes et des dirigeants d'obédience taoïstes.
Confucius a cherché à développer une morale positive avec l'homme au centre des débats, mais sans jamais faire mention des morts et des esprits. En celà, on ne peut qualifier cette morale de religion.
Le syncrétisme avec le taoïsme et le bouddhisme a quelque peu modifié la donne avec l'apparition d'un culte "plus empreint de spiritualité".
NB : Le Taïpei Confucius Temple est fermé le lundi soir  !
Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...
Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...
Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...
Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...

Photos du Taipei Confucius Temple et du Dalongdong Baoan Temple en plein couloir aérien et des bouddhas à mettre dans son salon ...

Expions nos fôtes

Derrière le temple dédié à Tao, on trouve un poêle encastré dans le mur d'enceinte ou les adeptes jettent des petits carrés de papier espérant s'absoudre de leurs fautes et/ou de leurs mauvaises actions et/ou pensées pour améliorer leur prochaine réincarnation.
Est-ce que ça marche ?
bouddhisme made in Taïwan

Ville de Tamsui, district de Taïpei

Visite de Tamsui

Tamsui (eau douce) est un endroit très chargé en Histoire. En effet, ce port de 130 000 habitants a toujours été le lieu de toutes les convoitises.
 
La première présence occidentale date de 1629, les Espagnols y établirent une colonie pour contrer la présence des Hollandais déjà présents dans le sud de Taïwan. Le bâtiment majeur qui témoigne de cette présence est le fort San Domigo surplombant la rivière Tamsui. Après avoir expulsé des Espagnols en 1641, les Hollandais le renforcèrent et le nommèrent Fort Anthonio (du nom du gouverneur de l'époque).  Jusqu'en 1661, les Hollandais ont favorisé l'immigration des chinois Han favorisant le développement économique des ressources locales.
 
En 1661, le seigneur Koxinga, pirate et général chinois, défait les Hollandais et les massacres de ces derniers se termina par leur décapitation. Koxinga n'a pas eu le temps de profiter de cette victoire puisqu'il est mort en juin 1663. Chef militaire particulièrement féroce, spécialiste de razzias particulièrement meurtrières, il est divinisé à Taïwan et des centaines de temples lui sont dédiés alors qu'en Chine, il n'est reconnu que comme personnage historique.
Enfin, Koxinga a amplifié la politique d'immigration et est aujourd'hui grandement responsable de la colonisation par les chinois Han de l'île avec la disparition des peuples autochtones. 
La dynastie des Qing s'y établit, installe un avant-poste militaire pour sa marine de guerre puis développe le port et l'ouvre au commerce international. Le premier hôpital a été installé sous l'impulsion du canadien Mackay, ainsi que le Collège d'Oxford.
En 1884, lors de la guerre sino-française, l'expédition militaire française avait été défaite (une des rares défaites dans ce conflit). En réalité les pertes étaient minimes de part et d'autres mais la portée de cette victoire chinoise était très symbolique, à tel point que les dirigeants chinois perdirent tout sens de la mesure malgré la médiation des anglais.
 
Il est à déplorer encore une fois les décapitations de 14 marins français par les chinois qui ont exposé les têtes sur la place du marché. Le culte de la déesse de la mer Matsu s'est développé la remerciant ainsi de son intervention "La déesse a été bonne pour mon peuple et gentil pour moi".
 
Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.
Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.
Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.
Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.

Fort San Domingo. Alignement de canons chinois, seul celui du fond, explosé est d'origine hollandaise. Place du gouverneur anglais. L'heure du Thé. Fuyou temple (culte de Matzu) et ses protecteurs. Le maison du Bhoutan : vente directe de bouddhas.

Balades de nuit

La nuit est le moment idéal pour se balader dans Taïpei et ses environs.
 
On n'est plus écrasé par la chaleur et le taux d'humidité qui sont particulièrement difficiles à supporter. Imaginez que vous vous promeniez toute la journée dans un hamman !
La population est plus détendue, déjà qu'elle est pas mal cool dans la journée. Et il y a ces gigantesques marchés de nuit ou tout le monde se retrouve. Ici encore on retrouve le mélange des plus riches avec les plus pauvres. Mais cela ne choque personne, puisque celui qui conduit la Ferrari flambant neuve bénéficie d'un karma favorable grâce à ses bonnes actions accomplies dans les vies antérieures. A l'inverse, celui qui dort sur les cartons aujourd'hui ne pourra qu'espérer améliorer sa conditions que dans ses vies futures et encore sous réserve d'accomplir une multitude d'actions positives en s'achetant des mérites. Ce conditionnement empèche toute jalousie, d'autant plus que la jalousie étant une pensée négative dégraderait votre karma.
 
Ce système est assez pratique puisqu'avec ces croyances, toute tentative de révolte ou de syndicalisme est vaine. On ne peut lutter contre les principes religieux en vigueur.
 
Il y a une diversité d'acitivités dans ces marchés de nuit, rien à voir avec les souks. Tout est démultiplié. Les photos que j'ai rapportées sont des moments qui m'ont fait sourire :
le vendeur de portefeuille ininflammable : mais à quoi peut bien servir un portefeuille qui résiste aux flammes ?Je me suis posé la question ? le vendeur avait l'air amusé en me voyant photographier sa prestation...
Mais oui suis-je bête, c'est tout simplement pour les candidats à l'immolation. Je pense tout particulièrement à la spécificité des moines tibétains qui ont une fâcheuse tendance à s'immoler - petite précision au passage sur ce phénomène : en France on décompte 25 suicides par immolations, chez les moines tibétains on compte 140  cas ou tentatives  depuis 2009, soit 23 cas annuels, je vous laisse réfléchir - .
Autre avantage de ce type de portefeuille, désormais on pourra le récupérer après la crémation du moine ou du lama et le présenter comme relique sacrée. Décidemment je ne respecte rien !
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan

Toujours dans la déconne :

  • j'ai particulièrement apprécié le vendeur de glaces-sexe. Il y en avait pour tous les goûts et les couleurs et son suce-sexe n'est pas une légende. La preuve ces jeunes consommateurs qui semblent particulièrement apprécier la taille.
  • En reprenant le métro, en face du quai ou je me tenais, une publicité très subjective attira mon objectif : une femme grassouillette allongée au milieu de poulets cuits en vis-à-vis d'une belle blonde au milieu de pommes. Je n'ai pas bien compris le message ? Après avoir mangé la brune grassouillette nourrit aux poulets aux hormones, on aurait en dessert une tarte aux pommes ? 
    Bref le mesage n'était pas explicite ... ce qui est normal quand on voit ce que pensent les chefs religieux bouddhistes de la femme ... celà se ressent dans la pub.
  • Et pour me remettre de mes émotions de la soirée, bouddha me montra le chemin du haut de son immeuble de 30 étages. Il m'a même laissé son numéro. Cool le mec.
bouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwanbouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan

à suivre ...

bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
bouddhisme made in Taïwan
Lire la suite

non les bouddhistes ne sont pas violents même quand ils assassinent Maurice Tornay

5 Juin 2015 , Rédigé par Wikipédia Publié dans #bouddhisme tibétain, #impostures bouddhistes, #propagande bouddhiste, #violence bouddhisme

non les bouddhistes ne sont pas violents même quand ils assassinent Maurice Tornay

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Tornay_(bienheureux)#En_Chine_et_au_Tibet

Maurice Tornay, Prêtre et Bienheureux :

Le 8 septembre 1935, il prononce ses vœux solennels.

Le prévôt, Monseigneur Bourgeois, décide de renforcer l'équipe de chanoines en place au Yunnan en leur envoyant trois autres religieux, Maurice Tornay, le chanoine Cyrille Lattion (1909-1997) et le frère Nestor Rouiller. Tous les trois se préparent pendant plusieurs mois à ce long voyage. Après un mois et demi de voyage, les trois hommes parviennent à la mission de Weisi (2 350 m) dans les Marches tibétaines.

Rapidement, Maurice Tornay se remet à l'étude, approfondissant sa connaissance de la théologie sous la direction du chanoine Lattion, et s'initiant à la langue chinoise auprès d'un vieux professeur protestant qui avait des sympathies pour le catholicisme.

Ses progrès en chinois sont rapides et lui permettent alors de mener sa mission d'évangélisation auprès des populations locales.

Après avoir passé avec succès ses examens de théologie, Maurice Tornay est ordonné prêtre le 24 avril 1938.

Au bout d'une longue marche de près d'un mois, il rejoint Monseigneur Chaize, évêque d'Hanoï. Il écrit alors à ses parents :

« Votre fils est prêtre! Gloire à Dieu! Cette nouvelle ne vous causera qu'une joie mélangée, parce que je ne suis pas au milieu de vous. Mais vous êtes chrétiens et vous me comprenez. Il y a un Dieu qu'il faut servir de toutes ses forces. C'est pour cela que je suis parti, c'est pour cela que vous avez si bien supporté mon départ ».

La Chine est envahie en partie par le Japon depuis 1937, et les forces nationalistes et communistes s'affrontent entre le nord et le sud. L'Armée nationale révolutionnaire chinoise commence à repousser les Japonais à partir du printemps 1945. La zone de mission de Maurice Tornay est occupée militairement, ce qui entraîne la disette et des soulèvements populaires et des pillages.

Le jeune prêtre se voit contraint de mendier pour se nourrir. En mars 1945, alors que la guerre de reconquête en est à ses débuts, le père Tornay est nommé curé de l'église catholique de Yerkalo à 2 650 mètres d'altitude, fondée par Félix Biet et Auguste Desgodins, missionnaires français de la Société des missions étrangères de Paris, en 1865.

Il succède au père Émile Burdin, mep, mort de la fièvre typhoïde. C'est un poste difficile, plusieurs prêtres y ayant déjà été tués, et l'hostilité des autorités locales est grande.

Yerkalo par un changement de frontière survenu en 1932 est passé de la Chine au Tibet intérieur. Sur place, il se heurte au lama Gun-Akhio, tulkou et chef du monastère de Karmda dans la vallée de Kionglong.

Celui-ci, qui veut récupérer les terres vendues à l'ancienne mission et sur lesquelles les fermiers chrétiens sont délivrés des redevances féodales dues à la lamaserie, refuse la présence du père Tornay et le menace ouvertement. Selon son confère, le père Louis Emery arrivé de Suisse en 1946, Tornay était « anti-lama » et ne manquait pas de se moquer des lamas qui venaient lui demander des conseil médicaux, alors que ces mêmes lamas lui manifestaient de l'hostilité.

Évitant de chercher querelle à Gun-Akio et à ses moines, le père Tornay est résolu à se dévouer, face à la fourberie de l'administrateur, à ses fidèles qui refusent d'apostasier lorsque les lamas les menacent de sanctions.

Le 21 janvier 1946 au matin, une quarantaine de lamas armés de fusils envahissent la résidence du missionnaire et la pillent. Le père Tornay est emmené de force au Yunnan. Là, dans le village de Pamé où il est exilé, il ne rencontre qu'une seule famille chrétienne.

Toutefois, malgré les menaces réitérées, il continue à prier et à proclamer l'Évangile. La situation s'envenime de chaque côté, et en janvier, il est expulsé du Tibet. Maurice Tornay se tourne alors vers le gouvernement chinois de Nankin, ce qui le discrédite : aux yeux des autorités tibétaines, il apparaît comme un agent chinois, comme le souligne l'historien Christoph Baumer.

Au début du mois de mai 1946, le père Tornay reçoit une lettre du gouverneur de Chamdo, autorité civile suprême de l'est du Tibet. Celui-ci lui promet sa protection et l'invite à revenir à Yerkalo. Le 6 mai, il se met en route, mais est tout de suite arrêté par Gun-Akhio. Nankin n'ayant aucune influence sur Yerkalo, depuis le changement de frontière, il prend la décision, absurde selon Christoph Baumer, de se déguiser en Tibétain pour aller défendre ce que l'auteur dénomme son « droit de prosélytisme » auprès du 14e dalaï-lama à Lhassa au Tibet, c'est-à-dire la liberté religieuse des villageois.

Au bout de quelques jours de marche, son déguisement est percé à jour et on le renvoie à Atzunze (Dechen), dans la partie chinoise du Kham, où il s'installe pour soigner les malades de la mission, après avoir passé l'été à Weisi. Il participe à un congrès d'Action catholique à Noël 1947 à Nankin et à Shanghai et y rencontre l'ambassadeur de Suisse et Mgr Riberi qui ne le découragent pas de ses projets. En revanche, le P. Francis Goré, procureur des Missions étrangères au vicariat du Tibet, vicaire général et curé de Tzedzjong, y est hostile, sentant le danger. Le chanoine Cyrille Lattion, devenu supérieur des chanoines du Tibet, est neutre.

Le 10 juillet 1949, le père Tornay entreprend un long et pénible voyage qui aurait dû durer deux mois. Le 11 août 1949, alors qu'il traverse la frontière entre la Chine et le Tibet, il est atteint d'une balle, à un endroit appelé Tothong, aux abords du col de Choula, à 3 000 mètres d'altitude. Selon des allégations, il aurait été tué par des moines bouddhistes. Selon le P. Francis Goré, cinq hommes armés, qui étaient à la solde des lamas de Yentsing (Yerkalo), tuèrent et dépouillèrent Tornay et l'un de ses trois domestiques, s'emparant de leurs quatre mulets.

Sa mort ne fut pas une surprise, en raison des nombreux ennemis qu'il s'était faits à la lamaserie. De plus, depuis le meurtre par des chrétiens tibétains de six des sept meurtriers et voleurs qui avaient assassiné l'ancien curé de Yerkalo, Michel Nussbaum, une vendetta était toujours en cours. Comme le rapporte le P. Christian Simonnet, la lamaserie de Konka donna des armes à certains habitants de Yerkalo pour les défendre contre la lamaserie de Karmda qu'elle considérait comme des bandits. Les autorités communistes condamnent la lamaserie de Karmda à verser une indemnité pour le meurtre du domestique Doci et du P. Tornay.

Lire la suite