Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

Articles avec #bouddha tag

Art et bouddhisme : les arts bérrations (2)

22 Juin 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #bouddha

bouddha a un gros cul !

bouddha a un gros cul !

Ici l'artiste transforme la vision de "l'Art et le bouddhisme" en "Lard et le bouddhisme". cette vision peut s'expliquer par la "destruction" de l'Ego ou tout entretien du corps sera considéré comme un obstacle à la voie du milieu.

Du coup, sa vision du bouddha est ici un gros obèse, et ceux qui aspireraient s'identifier à sa sagesse seraient invités à suivre le gras ... euh non ... le gros !

Mais je me moque, je me moque, on a bien un gros qui s'appelle Obélix qui tape sur tout ce qui bouge, et un autre gros qui descend dans les cheminées le 25 décembre !

Le 19 janvier, deux sculptures représentant des bouddhas nus ont été installées sur la façade et le toit d'un bâtiment de Jinan, dans la province du Shandong. Cette œuvre d'art originale n'a pas manqué d'attirer l'attention des passants.Le 19 janvier, deux sculptures représentant des bouddhas nus ont été installées sur la façade et le toit d'un bâtiment de Jinan, dans la province du Shandong. Cette œuvre d'art originale n'a pas manqué d'attirer l'attention des passants.Le 19 janvier, deux sculptures représentant des bouddhas nus ont été installées sur la façade et le toit d'un bâtiment de Jinan, dans la province du Shandong. Cette œuvre d'art originale n'a pas manqué d'attirer l'attention des passants.

Le 19 janvier, deux sculptures représentant des bouddhas nus ont été installées sur la façade et le toit d'un bâtiment de Jinan, dans la province du Shandong. Cette œuvre d'art originale n'a pas manqué d'attirer l'attention des passants.

Lire la suite

alerte canicule : je protège mon bouddha !

15 Juillet 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #bouddha

alerte canicule : je protège mon bouddha !

Je trouve inadmissible qu'on laisse les bouddha suffoquer dans une chaleur insupportable.

Pour y remédier, voici une solution que l'on m'a suggéré. Ainsi mon bouddha est au frais et les offrandes restent rafraîchissantes. Avec quelques bulles désaltérantes ... elle n'est pas belle la vie ?

Et si on les envoyait tous en Antarctique ! mon frigo est un peu petit.

alerte canicule : je protège mon bouddha !

Quand je suis passé au centre reiki de Colmar lors du "relic tour", les adeptes bouddhistes donnaient le bain à une idole bouddha bébé.

Comme il fait très chaud, j'ai donné une douche rafraîchissante à ma tête de bouddha. A t'elle apprécié ?

J'espère que le choc douche-frigo ne va pas lui faire attraper froid, ce serait un comble.

alerte canicule : je protège mon bouddha !
Ah Ah Ah, l'auteur trop rigolo ... le coup de la douche froide et frigo ...
Lire la suite

Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !

12 Juin 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #bouddha

Pour une fois que je suis d'accord avec les adeptes bouddhistes, je suis prêt à signer la pétition qui circule dans les milieux bouddhistes.

Stop aux bouddhas cuvettes et autres stickers !

Faut dire qu'il faut être un peu débile de mettre ce personnage le nez dans vos fesses.
 
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Non aux bouddhas sur les cuvettes des WC !
Je m'étonnais de la justesse des propos du dalaï-lama dans son livre "Comme la lumière dans la flamme" :
  • n°150 : Le corps est un récipient empli d'excréments, d'urine et de viscères, celui dont la vision est obscurcie ne voit pas une femme ainsi et désire son corps.
  • n°154 : La cité abjecte du corps avec ses trous excrétant les éléments est appelée par les être stupides un objet de plaisir.
  • n°155 : Dès lors que tu as vu par toi-même la saleté des excréments, de l'urine et du reste, comment pourrais-tu être attiré par un corps ainsi composé ?
 
mais oui c'est bien sûr, avec des millions d'images de bouddha dans les "chiottes", on peut se demander jusqu'ou peut aller le bouddhisme pour percer les mystères de la vie karmique.
 
Donc je suis contre les bouddhas voyeurs dans les WC, contre les bouddhas ronfleurs dans les chambres, contre les bouddhas glandeurs devant la télé.
 
Lire la suite

25 mai, fête du bouddha et les deux ans de mon blog : bon anniversaire

26 Mai 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #bouddha, #anniversaire

25 mai, fête du bouddha et les deux ans de mon blog : bon anniversaire

Drôle de coïncidence, la fête du bouddha correspond avec la naissance de mon blog.

Sincèrement je ne l'ai pas fait exprès ! comme quoi !

Pour l'occasion le petit moine priant en a profité pour faire une sortie dans notre belle nature avec soleil garanti.

Bon je vous l'accorde, cette concordance varie selon le principe de l'impermanence, principe fondamental à la sagesse bouddhiste.

En effet, selon les courants bouddhistes et les calculs plus ou moins savants, la date de son anniversaire varie selon les années, les pays, les écoles, (la vitesse du vent, l'âge du capitaine ?) entre le 7 mai et le 4 juin.

Bref pas très pratique !

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anniversaire_de_Bouddha

Lire la suite

bouddhalsace : la statue pour se différencier de son voisin

17 Juillet 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #bouddha, #alsace, #idôlatrie bouddhiste

bouddhalsace : la statue pour se différencier de son voisin

En passant par Mulhouse, j'ai vu ça dans un jardin.

Je n'ose pas imaginer que le propriétaire se prosterne tous les jours devant son idole ... quoique ?

Petit rappel de Thich Nhat Hanh, grand maître bouddhiste Vietnamien :

" Ne pas faire de quelque doctrine, théorie ou idéologie que ce soit, y compris le bouddhisme, une idolâtrie. "

Mais comme d'habitude, la pensée bouddhiste fidèle à elle même : faites ce que je dis pas ce que je fais ...

Heureusement que ce n'est pas un bouddha de 150 m de haut ...

Lire la suite

Bouddhas ! hommes normaux ou extraterrestres ?

3 Mai 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #ésotérisme bouddhique, #enseignements bouddha, #canon pâli, #bouddha

Fan de séries de science-fiction, quand je lis les textes bouddhistes,
je me pose vraiment la question :
 
Homme ou extraterrestre ?

 

Dans la représentation que les adeptes bouddhistes se font des bouddhas et qui est largement diffusée par la sangha, nous sommes en face "d'êtres merveilleux" qui ne ressemblent plus beaucoup à un homme.
Il existe toute une panoplie de signes distinctifs. Pas étonnant qu'ils se fassent appeler "êtres supranormaux", terme que l'on retrouve très fréquemment dans les sites bouddhistes - en opposition avec ma médiocre enveloppe charnelle -.
Personnellement, je suis dubitatif : avoir comme "guide" un mec (ou plusieurs mecs) aussi mal foutu ... soit c'est un extraterrestre qui parasite le corps d'un homme pendant quinze générations pour finalement prendre sa forme finale lors de sa dernière vie, soit il souffre de maladies orphelines.
Tout d'abord, les 32 signes majeurs excellents du corps éveillé d'un bouddha :

 

  1. La plante de ses pieds est ornée d'une roue à 1 000 rayons, car il a toujours honoré et accompagné son maître ; la paume de ses mains est ornée de la même manière, car il a pratiqué la générosité de manière pure et parfaite.
  2. La plante des pieds d'un bouddha est aussi lisse que la carapace d'une tortue, ce qui la rend fermement ancrée au sol. Cela reflète la fermeté qu'il a toujours eue dans sa pratique du Dharma et dans la garde de ses engagements.
  3. Les doigts et les orteils d'un bouddha sont reliés par un filet de lumière blanche; cela lui vient du fait d'avoir pratiqué les quatre manières d'influencer positivement les autres: agir généreusement afin qu'ils désirent recevoir les enseignements; parler chaleureusement afin qu'ils nous suivent; travailler pour leur bien-être et mettre en pratique ce que l'on enseigne.
  4. Peu importe son âge, la peau d'un bouddha demeure lisse et douce et n'est pas ridée, telle celle d'un enfant qui boit encore le lait au sein de sa mère. Cela reflète la constante générosité qu'il a eue en nourrissant les autres.
  5. Sept parties de son corps sont arrondies et légèrement en relief: le dessus de ses deux mains, de ses pieds, de ses épaules et l'arrière de son cou. Cela provient non seulement de sa générosité en terme de nourriture, mais aussi d'autres belles possessions, telles des vêtements de bonne qualité.
  6. Ses doigts et ses orteils sont extrêmement longs, car il a sauvé des animaux alors qu'ils allaient être tués.
  7. Ses talons dépassent largement de ses pieds, car il a fait tout son possible avec compassion pour aider les autres, sauver leur vie et leur procurer le confort.
  8. Le corps d'un bouddha est très droit et mesure sept coudées (3,2 mètres); cela lui vient du fait d'avoir complètement abandonné le meurtre de toute créature que ce soit.
  9. Ses coudes et ses rotules ne sont pas protubérants, car il a mené à terme les six perfections en les pratiquant intensément.
  10. Les poils de son corps pointent vers le haut, car il a entrepris les pratiques vertueuses et a inspiré les autres à faire de même.
  11. Ses mollets sont bien courbés, tels les pattes d'une antilope. Cela provient de son admiration et de sa maîtrise complète de l'astrologie, de la médecine et des arts, ainsi que leur utilisation au profit des autres.
  12. Les bras d'un bouddha sont extrêmement longs: lorsqu'il est assis en tailleur, les coudes à ses côtés, ses mains recouvrent ses genoux et ses doigts touchent son siège (ou le sol). La raison à cela est qu'il n'a jamais laissé un mendiant partir les mains vides.
  13. Son organe secret est reclus et demeure dissimulé, car il n'a jamais révélé ses engagements secrets et qu'il a abandonné toute activité sexuelle.
  14. Sa peau est lumineuse et de couleur dorée, car il a offert des sièges confortables aux autres.
  15. Sa peau est également aussi fine et impeccable que de l'or pur, car il a procuré aux autres un hébergement d'excellente qualité.
  16. Chacun des poils d'un bouddha courbe vers la droite et un seul poil pousse par pore de sa peau. Cela est dû à son abandon du vagabondage mental, du travail mondain éreintant et de la confusion tumultueuse.
  17. Il est doté d'un poil blanc tel un trésor qui est courbé vers la droite, situé entre ses deux sourcils; ce poil, s'il est étiré, couvre une immense distance et revient à sa position naturelle par la suite. Un des signes les plus difficiles à obtenir, il provient d'avoir respecté du plus profond de son cœur et d'avoir porté au sommet de sa tête ses supérieurs – maîtres, parents, etc. – ainsi que d'avoir aidé les autres à obtenir de meilleures renaissances.
  18. Le torse d'un bouddha élargit progressivement, tel celui d'un lion. Cela vient du fait qu'il n'a jamais humilié ou méprisé les autres, peu importe leur rang social, leur sexe, leur race, etc. Cela provient aussi du fait de n'avoir jamais insulté les autres en public ou en privé ou d'avoir dénigré leurs croyances religieuses.
  19. Le dessus de ses épaules est arrondi et rejoint parfaitement son coup, sans que les veines ne soient visibles. Cela est dû au fait qu'un bouddha a félicité et encouragé les autres gratuitement.
  20. La région entre l'épaule et la clavicule est ronde, remplie de chair et sans creux, car un bouddha a donné aux autres des médicaments et de la nourriture.
  21. Un bouddha possède une faculté gustative spéciale, qui fait que peu importe la nourriture qu'on lui donne, elle est délicieuse. Cela est la cause d'avoir aidé les nécessiteux, les personnes âgées, les infirmes et les malades, particulièrement ceux que les autres trouvent repoussants.
  22. Le corps d'un bouddha est aussi imposant et bien proportionné qu'un arbre Bodhi arrivé à pleine maturation. Cela provient d'avoir construit des jardins publics et des parcs pour le bénéfice des autres ainsi que d'avoir encouragé les autres à faire de même.
  23. Il a une protubérance au sommet de la tête, faite de chair irradiante, arrondie et courbée vers la droite. Vue de loin, elle paraît mesurer quatre centimètres, mais en l'observant de près, elle ne peut être mesurée. Ce signe est le plus difficile à accomplir et il est dû au fait d'avoir toujours visualisé le maître spirituel au sommet de sa tête ainsi que d'avoir visité les temples et monastères et d'y avoir fait des pratiques spirituelles.
  24. La langue d'un bouddha est extrêmement longue et peut toucher le sommet de sa tête, ses yeux et sa poitrine. C'est le résultat d'avoir toujours parlé gentiment aux autres avec des paroles d'encouragement et de les avoir traités avec autant de douceur qu'une mère animale qui lèche ses petits.
  25. Sa voix est aussi mélodieuse qu'un chant d'oiseau volant sans effort ou celle d'un brahman qui libère temporairement les êtres de tous leurs problèmes. Cette faculté est atteinte après avoir communiqué le Dharma dans le langage particulier de chaque être sensible.
  26. Ses joues sont rondes et pleines comme celles d'un lion, car il a complètement abandonné le bavardage futile et insensé.
  27. Ses canines sont d'un blanc encore plus brillant que ses autres dents, parce qu'il a fait des louanges particulières et a montré du respect aux bouddhas et bodhisattvas.
  28. Ses dents sont de longueur égale, parce qu'il a abandonné les moyens d'existence frauduleux et agit toujours de manière honnête.
  29. Ses dents sont parfaitement alignées et droites, sans trou entre elles. Cela est dû au fait qu'il a parlé honnêtement depuis un nombre incalculable d'éons et qu'il a toujours été honnête et droit avec les autres.
  30. Il a quarante dents, vingt en haut et vingt en bas, car il a abandonné les paroles qui divisent et qu'il a toujours travaillé à l'harmonie et à l'unité des autres.
  31. Les parties noire et blanche des yeux d'un bouddha sont claires et distinctes, sans décoloration rouge ou jaune, parce qu'il a regardé les autres avec les yeux de la compassion, travaillant à leur bien-être et s'est préoccupé de tous également, peu importe leur degré de souffrance.
  32. Ses cils sont beaux et longs, tels ceux d'un taureau, où chaque cil est distinct. Cela provient du fait qu'il a regardé les autres sans attachement, aversion ou ignorance et qu'il a travaillé avec énergie afin d'atteindre la vaste sagesse discriminant entre le bien et le mal.
Les 80 marques mineures excellentes du corps éveillé d'un bouddha

1. Ses ongles sont de couleur cuivrée
2. Ses ongles sont luisants
3. Ses ongles sont surélevés
4. Ses ongles sont circulaires
5. Ses ongles sont larges
6. Ses ongles sont pointus
7. Ses veines ne sont pas visibles
8. Ses veines sont libres de nœuds
9. Ses chevilles ne sont pas protubérantes
10. Ses pieds ne sont pas inégaux
11. Il a la démarche d'un lion
12. Il a la démarche d'un éléphant
13. Il a la démarche d'une oie
14. Il a la démarche d'un taureau
15. Sa démarche tend vers la droite
16. Sa démarche est élégante
17. Sa démarche est ferme
18. Son corps a une belle forme
19. Son corps a l'air d'avoir été poli
20. Son corps est bien proportionné
21. Son corps est propre et pur
22. Son corps est lisse
23. Son corps est parfait
24. Ses organes sexuels sont pleinement développés
25. Son corps est édifiant et digne
26. Ses pas sont réguliers
27. Ses yeux sont parfaits
28. Il est jeune
29. Son corps n'est pas creux
30. Son corps est large
31. Son corps est très agile
32. Ses bras et ses jambes sont bien proportionnés
33. Sa vision est claire et n'est pas floue
34. Son corps possède de belles courbes
35. Son abdomen est parfaitement modéré
36. Son abdomen n'est pas long
37. Son abdomen n'est pas gonflé
38. Son nombril est profond
39. Son nombril oriente vers la droite
40. Il est parfaitement beau
41. Ses habits sont propres
42. Son corps est sans grain de beauté ou décoloration
43. Ses mains sont douces comme du coton
44. Les lignes des paumes de ses mains sont claires
45. Les lignes des paumes de ses mains sont profondes
46. Les lignes des paumes de ses mains sont longues
47. Son visage n'est pas trop long
48. Ses lèvres sont d'un rouge cuivré
49. Sa langue est souple
50. Sa langue est mince
51. Sa langue est rouge
52. Sa voix est comme le tonnerre
53. Sa voix est douce et tendre
54. Ses dents sont arrondies
55. Ses dents sont aiguisées
56. Ses dents sont blanches
57. Ses dents sont égales
58. Ses dents sont effilées
59. Son nez est proéminent
60. Son nez est propre
61. Ses yeux sont grands et clairs
62. Ses cils sont épais
63. Les parties noire et blanche de ses yeux sont bien définies
et sont telles les pétales d'un lotus
64. Ses sourcils sont longs
65. Ses sourcils sont lisses
66. Ses sourcils sont doux
67. Ses sourcils sont garnis uniformément
68. Ses mains sont longues et vastes
69. Ses oreilles sont d'égale grandeur
70. Sa faculté auditive est parfaite
71. Son front est bien formé et bien défini
72. Son front est large
73. Sa tête est très grande
74. Ses cheveux sont aussi noirs qu'un bourdon
75. Ses cheveux sont épais
76. Ses cheveux sont doux
77. Ses cheveux ne s'emmêlent pas
78. Ses cheveux ne sont pas hirsutes
79. Ses cheveux sont odorants
80. Ses mains et ses pieds sont marqués de symboles de bon augure tels le nœud sans fin et la swastika
Les soixante qualités de la parole éveillée d'un bouddha
 
  1. La parole éveillée est souple. Telle l'eau qui peut couler partout, humidifier la terre et donner la vie aux plantes, la parole du bouddha pénètre les oreilles de tous selon les aspirations propres à chacun. Elle contribue à développer les mérites des êtres vers l'état de libération, d'éveil ou toute autre progression spirituelle adéquate.
  2. Elle est douce. Tout comme le contactde doux vêtements divins procure d'agréables sensations physiques, entendre la douce parole d'un bouddha procure une sensation agréable à l'esprit.
  3. Elle touche directement l'esprit, car elle indique comment notre conscience doit appréhender la claire signification des deux vérités, de la production interdépendante, etc.
  4. Elle est exquise, car elle est parlée sans erreur grammaticale ou de manière ridicule.
  5. Elle est parfaite, car la principale condition de sa manifestation est la sagesse primordiale qui réalise la totalité des phénomènes.
  6. Elle est immaculée, car elle est parlée sur laase de l'abandon des perturbations mentales racines et secondaire ainsi que leurs empreintes.
  7. Elle est claire, car elle n'utilise jamais de mots ou d'expressions méconnus des gens ordinaires.
  8. Elle est harmonieuse à l'oreille, car elle a le pouvoir de vaincre les vues extrêmes.
  9. Elle est digne d'écoute, car elle procure à son auditeur la détermination de se libérer du samsara en accomplissant ce qui a été dit.
  10. Elle ne peut être discréditée, car elle ne peut être surpassée et aucune faille ne peut y être décelée lors d'un débat.
  11. Elle est plaisante, car elle apporte le bonheur à celui qui l'écoute.
  12. Elle discipline, car elle permet de contrôler ses propres émotions négatives en désignant les antidotes aux trois poisons de l'esprit.
  13. Elle n'est jamais dure, car elle n'utilise jamais de méthodes violentes ou extrêmes pour libérer du samsara. Elle enseigne des méthodes modérées qui apportent le bonheur dans cette vie et dans les vies futures.
  14. Elle n'est pas cruelle, car elle n'est pas sans méthode pour libérer des fautes commises. Elle n'enseigne pas d'enfer éternel, mais plutôt des méthodes pour purifier les négativités.
  15. Elle discipline complètement, car elle enseigne les trois types de véhicules destinés à différents types de motivations et de capacités.
  16. Elle est agréable à entendre, tellement que nos oreilles y sont automatiquement captivées, sans errance mentale.
  17. Elle rafraîchit le corps, car en l'entendant notre esprit atteint un calme mental,source de sensation physique agréable.
  18. Elle rafraîchit l'esprit en éliminant les doutes et l'inconfort.
  19. Elle rend le cœur joyeux, car en définissant les phénomènes de manière générale et spécifique, elle élimine l'ignorance à leur sujet.
  20. Elle génère le bonheur et la félicité, car en enseignant la nature conventionnelle et ultime des phénomènes, elle libère des vues erronées et apporte la vue juste de la réalité.
  21. Elle ne laisse jamais désappointé, parce qu'en réfléchissant et en méditant sur ce qui a été entendu, le résultat qui a été décrit et qui est recherché sera accompli et il n'y aura aucun regret d'avoir écouté ou entendu cet enseignement.
  22. Elle est digne d'être connue totalement, car en l'écoutant on peut développer et obtenir la sagesse provenant de l'écoute.
  23. Elle est digne de rassembler tous ses détails pour en comprendre le sens, car en réfléchissant à la valeur de sa signification par les quatre types de raisonnement, les causes pour développer la sagesse provenant de la réflexion seront obtenues. Les quatre types de raisonnement sur le Dharma sont 1) la dépendance, 2) la fonctionnalité, 3) l'établissement par le raisonnement et 4) la nature des phénomènes.
  24. Elle est claire dans tous ses aspects, car elle enseigne le Dharma sans attitude d'avarice envers les enseignements, elle ne se limite pas seulement aux mots sans en expliquer le sens, etc.
  25. Elle rend heureux, car en la suivant, les arhats peuvent atteindre le nirvana et les bodhisattvas atteindre l'éveil.
  26. Elle encourage, car elle inspire quiconque n'a pas encore réalisé la nécessité de s'engager dans ce qui a été expliqué afin d'accomplir ses propres objectifs.
  27. Elle permet de tout connaître, car elle démontre ce qui est inimaginable (ce qui ne peut être compris conceptuellement), tel la vacuité, les subtilités de la loi du karma, les objets de connaissance de la sagesse primordiale d'un bouddha, les pouvoirs des mantras, etc.
  28. Elle permet de rassembler les détails pour donner du sens, car elle démontre sans erreur ce qu'il est possible d'imaginer (par la pensée conceptuelle), tels les cinq agrégats, les dix-huit éléments, les six perfections, etc.
  29. Elle est logique, car elle est parfaite sur les trois points d'analyse : la connaissance directe valide, la déduction valide et ses propres affirmations précédentes ou suivantes ne peuvent la contredire.
  30. Elle est pertinente, car elle n'enseigne que ce qui est bénéfique à celui qui écoute.
  31. Elle est libre de redondance ou de répétition inutile; même si elle prononce des synonymes, ils ont tous une raison d'être, telle que de générer une meilleure compréhension chez les êtres.
  32. Elle est comme le puissant rugissement du lion, car elle terrifie les extrémistes qui voudraient proclamer leurs vues contraires.
  33. Elle est comme le divin barrissement de l'éléphant, n'étant jamais hésitante ou gênée de parler.
  34. Elle est comme le son tonitruant du dragon, produisant un son d'une étendue difficile à imaginer.
  35. Elle est comme la voix du roi des nagas, si majestueuse et noble que tous l'écoutent.
  36. Elle est comme la voix mélodieuse des musiciens célestes (gandharvas); rien n'est plus doux ou plus agréable à entendre.
  37. Elle est comme l'appel mélodieux d'un oiseau ancien; elle passe d'un sujet à un autre sans interruption et même lorsqu'elle a terminé de parler, on désire fortement l'entendre à nouveau.
  38. Elle est comme la voie mélodieuse du grand Brahma, car elle résonne clairement et fort pour une longue période.
  39. Elle est de bon augure tel le chant d'un ancien faisan, car elle indique que nous accomplirons nos objectifs mondains et supramondains.
  40. Elle est autoritaire telle les commandes d'Indra, car personne n'osera la transgresser.
  41. Elle est comme le son d'un tambour de guerre, nous menant vers la victoire sur les perturbations mentales et les vues extrêmes.
  42. Elle est libre d'orgueil, car quand un bouddha parle, même si on le complimente et qu'on lui adresse des louanges, il n'a pas le sentiment d'être supérieur.
  43. Elle est libre de sentiments de découragement, car il n'est jamais désespéré si quelqu'un critique sa parole ou ses enseignements.
  44. Elle pénètre tous les temps, car elle révèle le passé, le présent et prophétise le futur.
  45. Elle n'est jamais saccadée et ne manque jamais de mots. Un bouddha n'est jamais fatigué; il n'oublie ou n'omet donc aucun mot pour cause de fatigue.
  46. Elle ne laisse jamais rien d'incomplet, car un bouddha travaille à tout moment pour le bien des autres et n'abandonne aucune tâche en ce sens.
  47. Elle est libre de sentiment d'inaptitude, car quand un bouddha explique le Dharma, il n'a pas peur ou manque de confiance en soi et ne se demande pas: «Si je débats avec une personne à la vue erronée, peut-être ne pourrai-je pas prouver mon point de vue?»
  48. Elle est libre de sentiments incontrôlables de désir ou d'aversion, car un bouddha a vaincu tous les ennemis internes et n'a donc aucun attachement envers la réputation, les cadeaux, etc.
  49. Elle est extrêmement joyeuse, car plus un bouddha explique, plus il est libre de fatigue mentale et physique.
  50. Elle est pénétrante, car comme il maîtrise les cinq champs de connaissance, ses explications du Dharma y sont reliées et y concordent bien. Les cinq sciences sont: 1) les arts, 2) la médecine, 3) les langues et la grammaire, 4) la logique et 5) la connaissance exceptionnelle de soi.
  51. Elle stimule le développement, car elle est bénéfique autant à ceux qui ont besoin de faire naître un potentiel positif en eux qu'à ceux qui ont déjà ce potentiel mais qui désirent le développer.
  52. Elle est continue, car un bouddha ne fait jamais de pause, ne manque jamais de mots (par exemple: euh…) et n'est jamais fatigué lorsqu'il explique le Dharma.
  53. Elle est interconnectée. Un bouddha n'explique pas quelque chose hors contexte; il donne plusieurs explications et des exemples tous reliés.
  54. Elle inclut tous les langages. Bien qu'un bouddha, lorsqu'il parle, utilise un langage d'une nature unique, chaque être sensible (humain, dieu, animal, etc.) comprend ses paroles dans son langage respectif.
  55. Elle est adéquate et satisfait les facultés de chacun. Quand un bouddha enseigne, chaque personne, selon sa concentration, son intelligence, sa foi, etc. y puise quelque chose qui l'aide et qui le satisfait.
  56. Elle ne peut pas être prise en faute, car un bouddha ne trahit jamais ses promesses. De plus, chaque enseignement du bouddha, s'il est mis en pratique, peut être concrétisé.
  57. Elle ne dévie jamais, car dès que le continuum mental d'un être est prêt à être mené à maturation, la parole éveillée s'y rendra pour le porter à maturation sans perdre un instant.
  58. Elle n'est jamais précipitée et confuse, mais toujours ferme et calme. 
  59. Elle résonne chez tous ceux qui lui sont proches; peu importe la distance, chaque personne entend sa voix aussi clairement que s'il était assis face à lui.
  60. Elle donne un aspect suprême à chaque phénomène, car en expliquant le Dharma, elle peut prendre comme exemple tout phénomène existant et l'expliquer en faisant un lien.
     
Lire la suite