Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

Articles avec #propagande bouddhiste tag

du bouddha partout ... jusqu'à l'indigestion

18 Juillet 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #propagande bouddhiste

dans une pâtisserie à Baccarat (j'avais entre autre loupé le bouddha en cristal de Baccarat en solde à 290 € !)

dans une pâtisserie à Baccarat (j'avais entre autre loupé le bouddha en cristal de Baccarat en solde à 290 € !)

Toujours à Baccarat, en accompagnement d'un trou dans une pierre ?

Toujours à Baccarat, en accompagnement d'un trou dans une pierre ?

dans une brocante nancéienne, démonstration de douche bols tibétains.

dans une brocante nancéienne, démonstration de douche bols tibétains.

A Cucugnan, pays cathare, à moins de 30 m d'une vierge enceinte (rare), se tapissent les bouddhas
A Cucugnan, pays cathare, à moins de 30 m d'une vierge enceinte (rare), se tapissent les bouddhasA Cucugnan, pays cathare, à moins de 30 m d'une vierge enceinte (rare), se tapissent les bouddhas

A Cucugnan, pays cathare, à moins de 30 m d'une vierge enceinte (rare), se tapissent les bouddhas

Dans une brocante à Uzès, de toutes les tailles, des tout petits, Dans une brocante à Uzès, de toutes les tailles, des tout petits,
Dans une brocante à Uzès, de toutes les tailles, des tout petits, Dans une brocante à Uzès, de toutes les tailles, des tout petits,

Dans une brocante à Uzès, de toutes les tailles, des tout petits,

et si vous voulez manger "bouddha", Carrefour (Nîmes) a pensé à tout, surtout que bouddha raffolait du saumon fumé !

et si vous voulez manger "bouddha", Carrefour (Nîmes) a pensé à tout, surtout que bouddha raffolait du saumon fumé !

même France5 s'y mettait dans son émission "silence ça pousse" du lundi 17 juillet, un jardin du souvenir ou l'on insiste sur les bouddhas au pied des arbresmême France5 s'y mettait dans son émission "silence ça pousse" du lundi 17 juillet, un jardin du souvenir ou l'on insiste sur les bouddhas au pied des arbres
même France5 s'y mettait dans son émission "silence ça pousse" du lundi 17 juillet, un jardin du souvenir ou l'on insiste sur les bouddhas au pied des arbres

même France5 s'y mettait dans son émission "silence ça pousse" du lundi 17 juillet, un jardin du souvenir ou l'on insiste sur les bouddhas au pied des arbres

... pour nous remettre une couche avec le relooking d'un jardin (avec bouddha bien entendu !)

... pour nous remettre une couche avec le relooking d'un jardin (avec bouddha bien entendu !)

Bouddha s'incruste partout. A la boulangerie, chez le coiffeur, dans nos plats industriels, dans nos émissions télé, au cimetière, dans les brocantes et sert même ses supers pouvoirs dans Tom raider le mardi soir.
Et nous pauvres êtres mortels, nous ne pouvons que consommer afin d'atteindre la sérénité, ou que l'on se trouve, il est présent.
Il sert à tout comme monsieur propre.

(photos prises entre le 25 juin et le 14 juillet 2017)

du bouddha partout ... jusqu'à l'indigestion
Lire la suite

folle sagesse bouddhiste ! non ! de véritables barjots bouddhistes !

6 Juillet 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #humour bouddhiste, #propagande bouddhiste, #bouddhisme et robots

folle sagesse bouddhiste ! non ! de véritables barjots bouddhistes !

On enterre bien les robots !

à défaut d'enterrer les cendres des malades bouddhistes morts du SIDA

folle sagesse bouddhiste ! non ! de véritables barjots bouddhistes !

Une véritable cérémonie funéraire bouddhiste avec son cérémonial.

le lieu : un temple bouddhiste japonais avec ses nuages d'encens et le plus sérieusement du monde le moine qui scande des sutras accompagnant les défunts dans leur dernière demeure.

Le problème c'est que les défunts sont des chiens robots Aibo de la marque Sony.

A quand l'enterrement des cafetières bouddhistes ?

A quand l'enterrement des cafetières bouddhistes ?

Robot Xianier bouddha web 2.0 !

folle sagesse bouddhiste ! non ! de véritables barjots bouddhistes !

Sûrement animé par la vision juste, le maître bouddhiste xianfan, a imaginé et dessiné ce robot-moine.

« La science et le bouddhisme ne sont pas opposés ni contradictoires, et peuvent être combinés et sont mutuellement compatibles » ... Voilà un moyen original de convertir le public au bouddhisme.

« Quel est le sens de la vie ? »

« Mon maître dit que le sens de la vie, c'est aider le plus de gens possible pour laisser de côté l'amertume et obtenir du bonheur. » 

Dans son immense connaissance du bouddhisme, ce concentré ultra-moderne de technologie est capable de répondre à 20 questions. Tout un programme, quand on pense qu'il faut maîtriser une trentaine de gestes pour faire une omelette.

Avec cet outil, le bouddhisme fait une entrée fracassante dans le troisième millénaire.

Ne dit-on pas que le ridicule ne tue pas. Et comme ce qui ne tue pas rend plus fort, le ridicule rend plus fort ... oui ça doit être ça !

Ne dit-on pas que le ridicule ne tue pas. Et comme ce qui ne tue pas rend plus fort, le ridicule rend plus fort ... oui ça doit être ça !

Mais ce robot a un énorme avantage par rapport à tous nos bienpensants bouddhistes qui écrivent plein de bouquins, d'articles, qui n'arrêtent pas de penser ! et bouddhablablabla et bouddhablablabla ! Lequel, c'est simple on lui touche le c** et il s'arrête, je ne suis pas sûr que ça marche pareil avec les "maîtres" ou les "initiés".

Mais ce robot a un énorme avantage par rapport à tous nos bienpensants bouddhistes qui écrivent plein de bouquins, d'articles, qui n'arrêtent pas de penser ! et bouddhablablabla et bouddhablablabla ! Lequel, c'est simple on lui touche le c** et il s'arrête, je ne suis pas sûr que ça marche pareil avec les "maîtres" ou les "initiés".

Ils se prosternent déjà devant le robot "tadeferail".

Ils se prosternent déjà devant le robot "tadeferail".

Robot bouddha atteint l'illumination !

flippant quand on pense à la couche de bêtise de cette fiction qui reflète la réalité

Après bouddha à Disneyland,

au tour de Disneyland chez bouddha !

 

"Chéri, tu n'oublies pas de déposer les enfants au temple, ils ont reçu de nouveaux superhéros !

"Chéri, tu n'oublies pas de déposer les enfants au temple, ils ont reçu de nouveaux superhéros !

D’immenses statues de superhéros et de robots en métal au côté de sages bouddhas : une vision surprenante qu’offrent aujourd’hui certains temples bouddhistes en Thaïlande qui se tournent vers la modernité pour sortir du lot. C’est le cas par exemple du temple Wat Ta Kien (photo), à une heure de Bangkok, où des statues monumentales des Transformers ont été ajoutées. Ces œuvres sortent de l’atelier d’un artiste thaïlandais, Pairoj Thanomwong, 43 ans. Mais certaines voix s’élèvent contre une conception souvent mercantile du bouddhisme.

Photo AFP

http://www.leprogres.fr/actualite/2017/06/21/thailande-robots-et-superheros-entrent-dans-les-temples-bouddhistes

En guise d'entrée, on se jette dans la gueule du tigre,

En guise d'entrée, on se jette dans la gueule du tigre,

... pour être accueilli par hulk (si hulk n'est pas bouddhiste, quoique, il s'en approche puisqu'il s'apparente avec la famille de tara la verte. Elle aussi aurait abusé des radiations et serait de nature colérique ?... pour être accueilli par hulk (si hulk n'est pas bouddhiste, quoique, il s'en approche puisqu'il s'apparente avec la famille de tara la verte. Elle aussi aurait abusé des radiations et serait de nature colérique ?

... pour être accueilli par hulk (si hulk n'est pas bouddhiste, quoique, il s'en approche puisqu'il s'apparente avec la famille de tara la verte. Elle aussi aurait abusé des radiations et serait de nature colérique ?

LA présence des superhéros favorisent l'éveil bouddhique des enfants. Ils développent ainsi une meilleure compréhension de la connaissance intérieure.LA présence des superhéros favorisent l'éveil bouddhique des enfants. Ils développent ainsi une meilleure compréhension de la connaissance intérieure.

LA présence des superhéros favorisent l'éveil bouddhique des enfants. Ils développent ainsi une meilleure compréhension de la connaissance intérieure.

En répétant cette prière sacrée (légèrement modifiée) :

 

Je vous rends hommage Superhéros,

Protecteurs des Bouddhas et des Boddhisattvas.

Vos Esprit d'Eveil et vos activités sont remarquables.

Superhéros, dans la révérende personnification

De tous les Joyaux que vous incarnez

Tous les êtres et moi-même prenons refuge

Et, c'est en cultivant l'aspiration de l'Esprit d'Eveil,

Que nous nous engageons avec détermination dans la Voie.

Révérends et sublimes Superhéros, ainsi que ceux qui vous accompagnent,

Pensez à nous avec amour et une compassion impartiale

Et bénissez-nous pour que toutes nos aspirations

trouvent satisfaction sans le moindre obstacle.

Faites que l'enseignement du Bouddha

Se répande et s'accroisse en tous lieux,

Que ses détenteurs vivent longtemps et en harmonie,

Que s'apaisent tous les obstacles qui pourraient leur nuire

Et que les activités de l'étude et de la pratique

Ne cessent de s'intensifier.

Protégez-nous des peurs temporaires et de la peur ultime

Des nombreuses frayeurs et de la mort précoce.

Faites que tous nos voeux se réalisent selon le Dharma

Et que l'Esprit d'Eveil nous habite

Sans effort sous ses deux manifestations.

Considérez-nous avec les yeux compatissants

D'une mère à l'égard de son enfant unique.

Accordez-nous santé, longue vie, richesse

Et tout ce qu'il y a de meilleur, nous vous en prions

Ainsi que de faire le bien pour tous les autres êtres.

Après un après midi bien chargé, l'enfant, avec les images plein les yeux, attend sagement ses parents à l'arrêt de bus protégé par superhéro rouge.

Après un après midi bien chargé, l'enfant, avec les images plein les yeux, attend sagement ses parents à l'arrêt de bus protégé par superhéro rouge.

Finalement, ce n'est qu'un remake du mythe des biomen.

Finalement, ce n'est qu'un remake du mythe des biomen.

 

Nous aussi nous avons nos super-robots ! Il s'appellent BARYL.

Son grand avantage, c'est qu'il se prend pour une poubelle et élimine tout ce qui (vous) pollue. Voilà une bonne idée, on pourrait en exporter dans les temples bouddhistes pour faire un grand nettoyage.

En plus, il incarne parfaitement la notion d'impermanence ! puisqu'il vous aide à vous débarrasser des objets, son action de non-attachement est la clé de la libération de la souffrance.

 

Sapristi, on peut faire du bouddhisme avec des poubelles.

Lire la suite

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)

3 Juillet 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #impostures bouddhistes, #Sogyal Rimpoché, #philippe cornu, #propagande bouddhiste, #bouddhisme tibétain, #argent et bouddhisme

Oui, je peux être d'accord avec un éminent et ardent défenseur du bouddhisme. Qui aurait pu le prédire ? mais juste sur un point, faudrait pas abuser !

Dans son article, philippe cornu dénonce la vision décrite par les médias, celle d'un bouddhisme aseptisé et déformé du véritable bouddhisme.

Mais qui est ce philippe cornu ?

https://vimeo.com/75001105

https://vimeo.com/75001105

Philippe Cornu, né en 1957, est un universitaire français étudiant le bouddhisme sous toutes ses formes, bien qu'il soit plus proche au départ du bouddhisme vajrayâna* tibétain

Philippe Cornu est président de L'Institut d'Études Bouddhiques (IEB, autrefois Université Bouddhique Européenne UBE) et chargé de cours en anthropologie religieuse à l'Institut national des langues et civilisations orientales.

L'un des premiers étudiants occidentaux de Sogyal Rinpoché, il est l'un des responsables du centre Rigpa de Levallois-Perret.

Il est traducteur de plusieurs ouvrages du tibétain et enseigne également depuis 2011 le bouddhisme, l'hindouisme et l'histoire des religions à l’Université catholique de Louvain (UCL) où il dirige chaque année un séminaire de recherche sur le bouddhisme dans le cadre de l'institut de recherche RSCS (Religions, Spiritualités, Cultures et Sociétés). Philippe Cornu fait en outre partie du comité scientifique de la revue Les Cahiers bouddhiques depuis 2006, et est membre du laboratoire « Groupe de recherche en bouddhisme contemporain » (GRBC) à l’Institut de science et de théologie des religions (ISTR) de Paris, depuis 2004.

En 2012, il fait partie des « plus grands spécialistes du Tibet » internationaux qui demandent à Xi Jinping d'intervenir pour sauver la langue tibétaine

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Cornu

http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

Le 02/11/2016, il publiait un violent pamphlet contre Marion Dapsance suite à la publication de son livre «Dévots du bouddhisme  : la face cachée du bouddhisme en France».

Il ne pouvait pas en être autrement !

Etant un fidèle du premier cercle de sogyal Rinpoché, il ne pouvait qu'être très vindicatif.

Question, comment le site "le Monde des religions" peut-il laisser crédit à ce type de propos ?

  • "Au lieu de cela, un livre (de marion) digne de la « presse à scandale » et des articles où l’accumulation d’inexactitudes et d’incompréhensions égrenées au fil des pages ruine, à mes yeux, la validité de la démonstration. Plus grave, ce réquisitoire met en péril les patients efforts réalisés pour ajuster des enseignements spirituels de haute volée à un contexte occidental pressé, sans en gommer les subtilités, travail auquel je m’attèle, comme bien d’autres, dans mes traductions et ouvrages depuis plus d’une vingtaine d'années."
  • "L’auteure nous dépeint un célèbre maître tibétain comme un opportuniste et un affairiste"
  • "L’angle choisi est celui d’un préjugé défavorable à l’encontre de la relation maître-disciple, des enseignements bouddhiques, des pratiques tantriques et, plus grave, l’idée que tous les « adeptes » sont des égarés et des naïfs manipulés par un gourou businessman sans scrupules"

Au titre du droit de réponse, Marion Dapsance publiait ce commentaire dans le même article : 

« Je ne souhaite pas répondre aux procès d'intention et aux insinuations à caractère diffamatoire pratiqués par Monsieur Cornu et ses amis de l'Institut d'études bouddhiques (association loi 1901 non reconnue au plan universitaire). Je regrette que Monsieur Cornu n'ait pas eu l'obligeance de mentionner son allégeance de longue date au “maître de folle sagesse” Sogyal Rinpoché, auquel il doit fidélité par les liens indissolubles du “samaya”*. »

source : http://www.lemondedesreligions.fr/une/philippe-cornu-quand-le-bouddhisme-est-attaque-02-11-2016-5921_115.php

*Les engagements sacrés du vajrayana

Une initiation véhicule par elle-même une grande influence spirituelle, une puissante bénédiction, et un grand mouvement de compassion.

Cependant, le bienfait que le disciple retirera de l’initiation dépend grandement de l’observance des vœux de samayas (engagements sacrés) qui l’accompagnent. Le mot tibétain pour samaya est tamtsik, qui signifie littéralement « parole sacrée ». Tam signifie « sacré » et tsik « parole ». Un vœu de samaya est donc une parole sacrée, une promesse solennelle d’engagement.

Il est dit que si le disciple les respecte, il montera vers la libération, tandis que s’il les transgresse il chutera dans les monde inférieurs. En effet, selon le symbolisme du bambou, l’adepte du vajrayâna est semblable à un serpent engagé à l’intérieur d’un bambou : il n’a que deux possibilités, monter ou descendre. Il n’y a pas de troisième voie.

 

Du bouddhisme au mindfulness : évolution ou dérive ? – Philippe Cornu

Du bouddhisme au mindfulness : évolution ou dérive ? – Philippe Cornu

Donc, si je suis d'accord sur le fait que les medias ne reflètent pas la réalité du bouddhisme et des divers mouvements qui le composent, 

Philippe cornu défend la thèse que le bouddhisme est d'une réalité et d'une spiritualité plus profondes qui n'ont rien à voir avec le côté mercantile et coups de com que les medias mettent en évidence.

Quant à moi, je reste persuadé qu'à défaut de mieux, le bouddhisme se contente de cette image pour s'implanter tranquillement puis après on verra. La multiplication des émissions, des temples, des stages, des conseils en tous genres des "initiés" n'est qu'un passage obligé pour imposer la notion de bouddhisme dans l'esprit des personnes qui si à l'occasion deviennent des adeptes c'est tout bénéfice, mais on pourra aussi se contenter des sympathisants à défaut de mieux. Une fois ces notions établies, même erronées, il sera toujours temps de durcir la ligne spirituelle pour arriver que par exemple les propos de Marion Dapsance pourraient la conduire au crime de lèse majesté comme en Thaïlande et en prendre pour 20 ans.

C'est tout simplement le concept du syncrétisme qui a permis au bouddhisme de s'implanter dans les pays asiatiques. On arrive sans faire de vagues, puis après une lente intégration, le bouddhisme devient religion d'Etat puis s'impose en éradiquant toute résistance.(Sri lankha et les tamuls, Thaïlande et crime de lèse majesté ...)

 

Le bandeau connecté Muse de la société canadienne InteraXon propose quelque chose d'inédit : aider à méditer

Le bandeau connecté Muse de la société canadienne InteraXon propose quelque chose d'inédit : aider à méditer

de Mais si philippe cornu dénonce le traitement faussé des medias et de l'intelligentsia occidentale, il est aussi le premier à user et abuser des canaux de communication modernes.

Il n'y en n'a pas un ou on ne le retrouve pas : livres, conférences, télévisions, stages, articles de presse, émissions radio, internet, blogs, podcasts, replays, réseaux sociaux (en ai-je oublié), mais tout cela ce n'est que de la publicité gratuite, alors ce monsieur ne devrait pas cracher dans la soupe parce que ça l'arrange bien ce traitement des medias. Si il était vraiment choqué il ne participerait pas à toute cette mise en scène.

Une simple recherche de son nom sur Google indique 453 000 entrées !

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)

Si le bouddhisme ne rend pas heureux, il enrichit les maîtres, c'est déjà ça !

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu (philippe cornu : suite et fin)
Lire la suite

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu

1 Juillet 2017 , Rédigé par article de Philippe Cornu Publié dans #propagande bouddhiste, #géopolitique bouddhisme, #manipulations spirituelles

Le bouddhisme vu par les médias français : le grand malentendu

Article  par  Philippe CORNU  •  Publié le 09.06.2017  •  Mis à jour le 09.06.2017
 
 
 
Bouddhisme vu par les médias français Guillaume Long
Philippe Cornu interroge, ici, la façon dominante dont les médias ont façonné une image aseptisée et erronée du bouddhisme, une méprise qui remonte au XIXe siècle.
Lire la suite

Art et bouddhisme : les arts bérrations (1)

22 Juin 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #propagande bouddhiste, #actualités bouddhistes, #massinon, #Dalaï Lama

Je suis toujours étonné de retrouver des représentations, des allusions ou des références au bouddhisme dans des domaines les plus divers, pornographie, bien-être, introspection intérieure, propagande nazie ...

L'Art n'y déroge pas.

On avait déjà vu la mère de matthieu (ricard) et ses peintures, j'ai trouvé un artiste peintre nancéien, J.C Massinon qui avait apporté sa touche personnelle au dalaï-lama en mars 2008. Je ne vois pas quel est le message ?

"Très personnel, tout en étant en phase avec son époque, le style de Massinon s’est forgé au milieu des années 90 en Lorraine ..." oui ça doit être ça, très personnel.

http://massinon.over-blog.com/article-17828667.html

http://massinon.over-blog.com/article-17828667.html

Idem pour Rammstein, le groupe allemand metal industriel, qui colle dans son titre Dalai lama mais qui n'a rien à voir avec ce personnage ; une référence gratuite qui n'apporte rien, même pas rigolo.

Lire la suite
Lire la suite

bouddhisme : raz le bol d'un lecteur (ex) bouddhiste !

20 Novembre 2016 , Rédigé par L'auteur Publié dans #coup de gueule, #propagande bouddhiste, #impostures bouddhistes

Il n'est pas fréquent d'avoir un commentaire vindicatif et assez long pour le publier dans son intégralité.

Notre lecteur qui se présente sous le nom de "Lepage" me fait part de ses réflexions. J'ai trouvé plus judicieux de le diffuser en "article" plutôt que de le laisser en commentaire dans un article. Il aura ainsi plus de d'impact.

Son texte est diffusé brut sans correction.

"J'ai adhéré au bouddhisme naturellement car la négation d'un dieu me convenait;la simplicité et le bon sens des "commandements" me paraissaient évidente(je parle du petit véhicule) MAIS MON CHATEAU DE CARTES SPIRITUEL a commencer à se fissurer au fil des années EN VOYANT LA CONDUITE DES LAMAS et des bouddhistes en France.


J'ai un cerveau bien fait,les détails que j'ai remarqués :prix exorbitant des séjours dans les monastères français sont abusifs ;la conduite des moines douteuse (en Thailande,j'ai vu à plusieurs reprises des moines,portant Ray Ban et mallette en croco ,voyageant en avion,alors que le train ou le bus semblait plus approprié à leur voeu de pauvreté;dans les temples,le "chef" bouddhiste,trône comme un roi vers qui les autochtones viennent en se prosternant confesser leurs péchés ou demander je ne sais quoi.Rapide coup d'oeil:celui là avait un téléphone high tech.


Je trouve que le Dalai lama que je respectais,n'a pas fait grand chose pour son peuple en proie aux Chinois;pas question évidemment de faire la guerre,les Tibétains étaient désarmés face à une Chine qui les aurait balayés en une heure.


Deux occasions se sont présentées à lui pour agir intelligemment ,puisqu'il donne de si bons conseils dans ses livres:son prix Nobel et les Jeux Olympiques;aucun bouddhiste,quel qu'il soit n'a bougé.
quand il distribue des écharpes blanches à des petits enfants tibetains(les uns après les autres,comme dans la distribution d'hosties aux fidèles),j'ai été CHOQUEE par son attitude:il refilait chaque écharpe en marmonnant je ne sais quoi,et cela ressemblait fort à une opération casse pieds qu'il devait mener:une corvée,en somme..


Quand je vois une assemblée de moines en Asie anonner leurs textes sacrés,je me pose la question:voilà un mécanisme dont je me demande s'ils pensent ou comprennent ce qu'ils radotent.Idem pour la méditation;:j'aimerais être petite souris pour aller dans leur cerveau voir à quoi ils peuvent bien penser et à tout coup,cela devait bien s'éloigner de la sagesse bouddhiste.


Quand le Pape(je ne suis plus catholique) prie ou s'adresse aux fidèles rassemblés sur la place St Pierre,je SAIS car cela se voit,qu'il "baigne" dans un domaine élevé de spiritualité.


Je passe sous silence (ce serait trop long) les idées contradictoires ou absurdes écrites par le D Lama dans ses bouquins.Qu'il se fasse financer par la CIA(officiel) me gêne:il nous dit qu'il est inutile de se faire de l'angoisse dans telle ou telle situation car il y aura toujours une issue;oui,bon,mais quand ses comptes sont à zéro-ce qu'il dit parfois,il n'a pas besoin de s'en faire:maman CIA est là.En gros,c'est ;FAIS CE QUE JE DIS MAIS PAS CE QUE JE FAIS;Triste,non?


Les cérémonies auxquelles les fidèles participent en spectateurs ressemblent davantage à un théatre de mauvais gout ,accoutrements à l'appui,masques représentant le bien ou le mal ,car ce sont là des divinités....OUI DES DIVINITES,mais je croyais qu'il n'y avait rien de cela dans le bouddhisme.Pas de dieu,mais des DIVINITES.;etc etc etc;J ai un petit livre perso où je note au fur et à mesure TOUT ce qui cloche.Alors,où en suis je?
Je n'ose plus avouer que je suis bouddhiste,mais je pratique quand l'occasion se présente la compassion et croyez moi,sauver un être en grande difficulté en Asie,n'est pas facile,mais je le fais,sans aucun mérite.C'est pour moi naturel.Et ce n'est pas le Bouddhisme qui m'a insufflé cela..J'essaie de suivre la voie du milieu dans mes discussions et "médite" à ma manière,en pensant fortement à tel ou tel point du globe où règne une misère terrible,ou à des situations dans lesquelles sont impliqués de pauvres êtres en grande difficulté.Chaque séance me mène ailleurs.
Fi de leur respiration spéciale etc.


Quand je vois la photo de groupe(!) prise en présence d'un grand invité lama venu de je ne sais quel pays bouddhiste,je ne peux m'empêcher de regarder les trombines et le degré des participants à ces stages en France:des vieilles biques totalement larguées qui n'ont pas encore dépassé l'époque des hippies,en un mot:des PAUMES.
Pour terminer,je trouve Mathieu Ricard,bien trop sur de lui,bien en chair (voilà que cela me rappelle qqs Fables de La Fontaine);j'ai envie de dire:trop "beau" pour etre honnete.
Et j'en ai marre de l'éternel sourire du D.Lama.


Quand j'ai appris par tél jadis un centre bouddhiste en Normandie,que celle qui me répondait "mon mari" n'est pas là, j'ai eu un beau choc.Le mari était un moine tibétain.Traitez moi de ringarde aux principes sans souplesse,mais cela ne fait pas sérieux et j'en ai été très choquée.


o!peuples bouddhiste:ton bouddhisme fout le camp;et je suis obligée de reconstruire mon chateau de cartes a minima.


O!fidèles,ton bouddhisme fout le camp.


AMEN"

commentaire de Lepage posté le 19 nov 2016

Lire la suite

buddha bowl : la salade composée pour les nuls

16 Novembre 2016 , Rédigé par L'auteur Publié dans #impostures bouddhistes, #propagande bouddhiste, #coup de gueule, #bouddhisme et nutrition

bol , nom masculin

Ustensile de cuisine dont la forme ronde ou ovale permet de recueillir des liquides, mais peut également contenir de petites quantités de nourriture.

Synonyme : récipient

Traduction anglaise : bowl

Passez à une alimentation radicalement différente !

Par exemple, avant vous aviez cette recette que ma mère aurait pu concocter :

Salade aux crevettes :

  • 190 gr de riz brun
  • 100 gr de carottes râpées
  • 100 gr de chou rouge
  • 450 gr de crevettes
  • De la roquette
  • 2 c à soupe de jus de citron, 60 ml de vinaigre de riz et 1 c à soupe de miel (pour la sauce)
  • Un yaourt grec, 1 c à café d’ail en poudre, 1 c à soupe d’huile d’olive, 2 cuillères à café de jus de citron, sel (pour la sauce au yaourt)
  • 1 cuillère à café d’huile de coco, 1 cuillère à café d’ail, 2 c à soupe de jus de citron, sel, poivre, coriandre, cumin (pour la marinade des crevettes)

 

Comme elle n'était pas très portée sur le bio, cause que les pesticides étaient encore très peu utilisés il y a 50 ans, aujourd'hui, on serait un peu plus regardant avec cette nouvelle version :

  • 190 gr de riz brun (issu de l'agriculture bio camarguaise)
  • 100 gr de carottes râpées bio
  • 100 gr de chou rouge bio
  • 450 gr de crevettes péchées en atlantique, surtout pas d'élevage thaïlandais
  • De la roquette bio
  • 2 c à soupe de jus de citron bio, 60 ml de vinaigre de cidre bio à la place du riz et 1 c à soupe de miel bio (pour la sauce)
  • Un yaourt de brebis à la place du grec, 1 gousse d’ail rose bio, 1 c à soupe d’huile d’olive bio , 2 cuillères à café de jus de citron bio, sel de Guérande (pour la sauce au yaourt)
  • 1 cuillère à café de sézame, 1 cuillère à café d’ail bio, 2 c à soupe de jus de citron bio, sel de Guérande, poivre de qualité (plutôt rare), coriandre bio, cumin bio (pour la marinade des crevettes)

 

Et bien non vous n'avez rien compris,

il faut passer au buddha bowl !

Vous jetez tout ce que vous avez lu sur les salades composées et ce que votre mère vous a appris.

Passez vos saladiers et autres récipients à la poubelle. Courrez acheter des buddha bowl et suivez les recettes que l'on peut trouver sur Pinterest entre autres.

Les bobos contre attaquent avec l'arme ultime : les bobowls. Consommez, une nouvelle mode vient d'arriver. Vous aviez le bouddha sur la tablette du papier WC, maintenant, mangez comme un bouddha avec le buddha bowl.

 

buddha bowl : la salade composée pour les nuls

Finalement, que (qui) se cache t'il derrière
cette nouvelle mode ?

Si l'on gratte un peu, on retrouve du pur business. Vous aviez les statues de bouddha chez leroy-merlin, les fontaines bouddha chez botanic, les livres d'obélience bouddhiste à "C à vous", les conférences de matthieu à Saint-dizier, les zéniths blindés du dalaï lama ... en j'en passe.

Désormais, pour assurer votre pitance vous avez absolument besoin du bouddha bowl acheté à Maison du monde, promu par les magazines Elle, Cosmopolitan, Paris match entre autres qui vous expliquent :

"On les appelle Buddha Bowls, car une fois le bol rempli, leur volume à la forme du ventre rebondi de Bouddha.  Mais il existerait aussi une autre explication pour ce nom : les recettes des Buddha Bowls sont la plupart du temps vegan, végétariennes ou healthy, et rappelleraient le principe bouddhiste de l’Ahimsa - le respect de la vie et tout ce qui s'en suit."

Bon en guise de vegan, pas trop top avec les crevettes, les œufs, le fromage, d'autant plus que je l'avoue que je n'ai pas consulté les 126 000 pages de recettes sur le web, mais je n'ai pas vu de conseil de diététique.

C'est encore une imposture que de promouvoir le principe de l'Ahimsa sous couvert de neo-bouddhiste et faire totalement abstraction des problèmes de qualité des composants alimentaires.

Mais je ne vois pas nos revues de "bobos" dénoncer à feu nourrit l'empoisonnement de l'alimentation (10 tonnes de pesticides déversés chaque heure en France), ça ne fait pas fun par rapport à l'image de bouddha. 

Il faut mieux nous abreuver de méditation, de livres bouddhistes, de stage avec des maîtres et autres manipulations mentales.

Nous avons retrouvé le vrai buddha bowl !

"Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire" ... cette citation est attribuée à bouddha lui-même.

Si on l'applique à tout ce que l'on trouve sur le bouddhisme, on ne peut que remettre en doute la mode du buddha bowl et en réalité le buddha bowl a une origine beaucoup plus sordide et ésotérique.

Originellement, il s'agit d'un haut de crâne humain découpé qui sert dans des manifestations bouddhistes sataniques : la preuve en image.

Là, on passe à une alimentation radicalement différente, bon appétit !

Lire la suite

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

24 Octobre 2016 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Dalaï Lama, #propagande bouddhiste, #coup de gueule, #histoire du bouddhisme, #buddha at Völklinger

bouddha à Volklinger : bouddha par dessus-tout sous le patronage de sa sainteté le dalaï-lama

myriam seurat nous explique l'expo tandis qu'alex jaffray fait le clown

Alors du coup je me suis dit : tiens pourquoi ne pas aller voir surtout qu'en parallèle, il y avait une exposition de Steve McCurry, le photographe dont une de ses photos a servi à illustrer la couverture du livre de marion dapsance : les dévots du bouddhisme.

Steve McCurry

Steve McCurry

Le voyage était d'autant plus facile que le chemin était balisé par les affiches à la gloire de bouddha, comme faisait le petit poucet avec ses bouts de pain.

Les bouddhistes possèdent de gros moyens et sont particulièrement actifs, la TV, les affiches, l'Unesco ... rien ne les arrête.

On commence par une affiche à la sortie d'un lycée nancéien que j'ai prise en photo de nuit. Vous n'imaginez pas ma surprise de voir cette dernière dans les phares de ma voiture.

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

Puis sur le trajet en Allemagne, on retrouve des 4 x 3 même devant les églises. Manifestement, il faut capter l'attention du futur visiteur par tous les moyens.

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

Arrivé devant le centre culturel de Völklinger, une usine sidérurgique désaffectée classée au patrimoine culturel, on se sent tout petit devant les anciens hauts-fourneaux. Au premier contact, je me demande ce que bouddha vient faire ici ?

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

15 € pour la visite, le livre de l'expo 29.90 € reprenant les 232 statues présentées, mais en allemand. Là je suis déçu, les affiches étant en français-allemand, on pouvait s'attendre qu'il y ait une version française, surtout pour un musée situé à 7 km de la frontière française.

Premier carton rouge !

Bon pas grave, je vais faire des photos avec les traductions.

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

Voilà les premières photos, l'entrée du musée, une pensée du dalaï-lama, le synopsis de l'expo et une statue contemporaine d'un artiste tibétain qui recouvre bouddha de centaines de stickers publicitaires.

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

C'est parti pour 350 photos (me dis-je). Mais c'était sans compter sur la présence d'un sticker que je n'avais pas vu à l'entrée !

l'unique photo de l'expo proprement dite que j'ai réussi à faire !

l'unique photo de l'expo proprement dite que j'ai réussi à faire !

Trahi par le flash de mon smartphone (ce n'est pas très malin de ma part ...), un gardien me tombe dessus.

  • lui : photos interdites !
  • moi : ???? comment çà !
  • lui : les propriétaires n'ont pas donné leur autorisation
  • moi : je n'ai pas vu de panneau "interdit de photographier"
  • lui : si, si - et il me ramène à l'entrée de l'expo et me montre le sticker
  • moi : je ne comprends pas. Les propriétaires ont peur que la police du patrimoine historique ne découvre que certaines oeuvres proviennent de réseaux illégaux (humour !)
  • lui : si vous voulez les photos, il faut acheter le livre.
  • moi : ah bien oui en allemand, c'est pas facile. Il n'y a même pas les traductions. Alors je vous propose une truc, je ne fais que les photos des textes en français et j'achète le livre.
  • lui : non, non photos interdites
  • moi : même des traductions, alors comment faire, je ne vais pas acheter un livre ou je ne comprends rien.
  • lui : du coup il téléphone à un de ses supérieurs qui s'est présenté comme étant "Frank Kramer", "Abteilungsleiter Projekte, Ausstellungsleiter"
  • moi : bonjour, je ne peux pas faire de photos, votre livre est en allemand et je ne peux pas faire de photos des traductions ? C'est toujours pareil dès qu'on touche au bouddhisme, ça pose des problèmes !
  • du coup Frank Kramer m'informe qu'une version anglaise sort en novembre que je pourrai acheter en ligne et se propose de me faire parvenir le fichier des traductions en français.

Soit, je constate que dès que l'on touche à bouddha, que ce soit en Allemagne à Strasbourg ou à Taipei, tout ce complique ... alors que la pensée de bouddha est à l'opposé des applications quotidiennes. C'est mon point de vue.

Certes, il y a les oeuvres qui sont exposées, mais il y a aussi la situation de l'exposition dans tel ou tel lieu. Toute exposition est riche de ses oeuvres mais aussi de leur mise en situation. On est tout autant saisi par les objets exposés sous le feu des projecteurs que par le choix esthétique du directeur de l'expo. Je n'ai pas pu jouer sur les vues ou sur les alignements des statues avec leurs arrière-plans.

Pire même, sur un texte de présentation, on nous signale que telle statue est remarquable (photo indisponible) par des gravures très rares au dos pour ce type de statuette on ne les retrouve pas dans le livre ou du moins je ne les ai pas vues.

Deuxième carton rouge !

Donc, les photos suivantes de l'expo sont extraites du site http://www.voelklinger-huette.org/willkommen/

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

Après l'expo, le site nous propose de parcourir un chemin initiatique vers bouddha : la voie de l'éveil ? à travers l'univers sidérurgique, serait-ce la voie du milieu ?

Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*
Buddha hat zu volklinger : buddha über alles unter der Schirmherrschaft ihrer Heiligkeit Dalai-Lama*

pour finalement arriver sur le site des photos "bouddhistes" de McCurry dont la photographie la plus connue est le portrait de Sharbat Gula*, une jeune afghane de 13 ans réfugiée au Pakistan.

Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...
Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...

Notez la voie de l'éveil du moine bouddhiste devant son Coca Cola ...

Dans le reportage de France2, Meinrad Maria Grewenig, le directeur du centre culturel, présente son expo comme exceptionnelle. Certes, vu la rareté des pièces, mais il faut quand même pondérer la présentation de la statue en bois datée entre le IV et IX siècle ap JC (photo inaccessible).

On est quand même loin de la qualité de l'éphèbe d'Anticythère daté à 340 av JC, en bronze !

Je dirais même plus à des années-lumière de la maîtrise de l'art dans la civilisation grecque.

Ou encore l'idôle de Shigir trouvée en URSS et datée de 11 000 ans.

 

Sans parler des statuettes datées de 40 000 ans comme celle de la Vénus de Hohle Fels.

Voilà, une expo intéressante mais pas exceptionnelle qui n'accueille pas le visiteur français comme dans les musées français.

D'ailleurs, à l'heure ou je publie cet article, le centre culturel ne m'a toujours pas fourni les traductions françaises malgré mon contact téléphonique et deux rappels par e-mel.

Mais au pays de bouddha sous le haut patronage de sa sainteté, il ne faut s'étonner de rien. Je me suis même demandé si j'étais bien en Europe.

Troisième carton rouge !

                                                                                                                                                          

* En marge du bouddhisme, Steve McCurry se bat pour défendre les droits de Sharbat Gula, qui se débat dans des ennuis judiciaires avec la justice pakistanaise

* En marge du bouddhisme, Steve McCurry se bat pour défendre les droits de Sharbat Gula, qui se débat dans des ennuis judiciaires avec la justice pakistanaise

Lire la suite

Orgasmic buddha

15 Août 2016 , Rédigé par L'auteur Publié dans #argent et bouddhisme, #orgasmic buddha, #ésotérisme bouddhique, #propagande bouddhiste, #sciences & bouddhisme

Orgasmic buddha

Je fais tranquillement mes courses dans un magasin bio et paf je tombe sur l'orgasmic buddha !

Un ange passe, phôtooooo

Et bien non, même si le slogan "organic is orgasmic" laisse entrevoir des ouvertures de type "sexe", il ne s'agit que de graines séchées.

Comme quoi bouddha se met à toutes les sauces et semble encore mieux se marier avec l'anglais.

Le principe est simple : faire germer les graines en musique. Comme sur leur site http://www.orgasmicbuddha.com/informations/musique.html vous pouvez consulter et faire vos achats en écoutant soit Mozart, soit Karunesh soit un chant tibétain. Finalement c'est le même principe de la musique dans votre super marché ... vous faire consommer au maximum.
 
On élève bien les boeufs Kobé avec du Mozart.
 
Le fondateur de cette société, hugues, se défendant d'être bouddhiste, mais sous l'influence des chants bouddhistes, s'appuie sur le concept qu'aurait l'eau de devenir un capteur musical et de potentialiser l'énergie de la germination.

Après quoi les graines sont séchées au soleil puis broyées.
Le prix au kg est de 38 € pour les courges (prix vu sur le site à la date de l'article), ce qui fait cher l'apéro.
 
Quid de la Sacem !
 
 

 

 

En conclusion, alors que le débat sur la mémoire de l'eau n'est pas encore réglé, et encore moins les conditions de mise en oeuvre à grande échelle des éventuelles applications
Hugues se permet d'affirmer que les ondes des musiques tibétaines sont bénéfiques à l'eau de son Ventoux pour y développer de supers pouvoirs dans ses graines.
En plus de la dénomination Orgasmic buddha

Tout cela ressemblerait à de joyeux illuminés qui font du scientisme pour affirmer l'inaffirmable.

Non Hugues, tu as oublié la puissance radioactive du soleil qui sèche les graines, grosse imprécision de protocole, sans parler de la composition physico-chimique de l'eau.
Ou alors, cela relève d'humour potache, des graines de tournesol séchées vendues 38 € le kg pour un prix de vrac à moins de 5 €, ca fait cher les droits d'auteur !

Lire la suite
1 2 3 4 > >>