Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
nadoptepaslebouddhisme.com

Articles avec #violence bouddhisme tag

compassion animale, les pays européens font nettement mieux que les pays bouddhistes.

20 Juillet 2017 , Rédigé par L'auteur Publié dans #impostures bouddhistes, #violence bouddhisme, #matthieu ricard, #Massacre êtres sensibles, #World animal protection

Cherchez l'erreur !

Matthieu ricard aime bien se présenter comme le champion de la cause animale. En 2014, dans son livre "Plaidoyer pour les animaux" (Allary Editions), il s'oppose à l'abattage industriel et dénonçait les souffrances infligées aux animaux

source : http://www.lavie.fr/actualite/societe/matthieu-ricard-comment-precher-la-compassion-et-tuer-pour-manger-07-10-2014-56747_7.php

La notion d'"être sensible" devrait bientôt entrer dans notre code civil ?

La plupart des pays européens ont intégré cette notion dans leur loi. On reconnait par là qu'il est scientifiquement prouvé que les animaux ressentent la douleur. Pour les Finlandais, les animaux ont même une conscience ! En France, le 14 avril dernier, la commission des lois de l'Assemblée nationale a reconnu aux animaux le statut d'"êtres vivants doués de sensibilité", et ce en conformité avec l'opinion majoritaire des Français. Mais il n'y a pas encore de décret d'application, le processus étant bloqué par ses opposants... Je suis frappée par l'incohérence morale de notre société sur cette question des animaux !

compassion animale, les pays européens font nettement mieux que les pays bouddhistes.

 ASIE : 75% des éléphants touristiques sont maltraités

C'est le constat implacable du World Animal Protection qui a étudié près de 3 000 animaux : enchaînés, volonté cassée, défaut de soins vétérinaires, violences des cornacs ... mais je n'ai pas vu ni entendu notre moine bouddhiste matthieu ricard ! serait-il tellement occupé à s'impliquer dans ses 140 projets que les éléphants d'Asie ne seraient pas importants ?

ou alors

Est-ce parce que cette violence s'applique dans les pays bouddhistes, alors il ne faut pas trop jeter l'opprobre sur cette forme de compassion animale ?

Je reste dubitatif, pourquoi ne le voit-on pas à la télévision, pourquoi ne l'entend t'on pas à la radio, pourquoi ne trouve t-on pas d'articles dénonçant ces violences ?

On ne touche pas aux pays bouddhistes, voilà c'est simple !

Mais lâchez-moi !

Mais lâchez-moi !

Alors si vous voulez soutenir cette organisation qui défend vraiment les animaux, n'achetez pas le prochain livre de matthieu ricard, mais faites un don au World Animal Protection.

Merci pour eux !

Lire la suite
Lire la suite

Dalai lama : les ignobles vérités bouddhistes (acte II : pas si zen cette sainteté !)

30 Novembre 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Dalaï Lama, #impostures bouddhistes, #violence bouddhisme

L'honnêteté intellectuelle veut que l'on s'informe et que l'on reste ouvert à toute information.
C'est le but de ce livre "Dalaï lama : pas si zen" de Maxime Vivas, qui va à l'encontre de l'image "bisounours international" de sa sainteté

sic "... je ne vais pas me faire des copains ..."

Lire la suite

Dalai-lama : les ignobles vérités bouddhistes (acte I : la chasse aux shugden)

30 Novembre 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Dalaï Lama, #impostures bouddhistes, #violence bouddhisme

C'est bien connu, je ne porte pas le dalaï-lama dans mon coeur, mais je reste toujours autant impressionné par son habilité à se défausser des vérités qui dérangent (qu'il qualifierait de propagande chinoise).
Pour illustrer, un reportage de France24, août 2008. (Année des jeux olympiques !)
 
Alors manipulation de la part de qui ?

sic : "... les shugden deviennent des terroristes ... Ils sont à la solde des chinois"

Lire la suite

non les bouddhistes ne sont pas violents même quand ils assassinent Maurice Tornay

5 Juin 2015 , Rédigé par Wikipédia Publié dans #bouddhisme tibétain, #impostures bouddhistes, #propagande bouddhiste, #violence bouddhisme

non les bouddhistes ne sont pas violents même quand ils assassinent Maurice Tornay

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Tornay_(bienheureux)#En_Chine_et_au_Tibet

Maurice Tornay, Prêtre et Bienheureux :

Le 8 septembre 1935, il prononce ses vœux solennels.

Le prévôt, Monseigneur Bourgeois, décide de renforcer l'équipe de chanoines en place au Yunnan en leur envoyant trois autres religieux, Maurice Tornay, le chanoine Cyrille Lattion (1909-1997) et le frère Nestor Rouiller. Tous les trois se préparent pendant plusieurs mois à ce long voyage. Après un mois et demi de voyage, les trois hommes parviennent à la mission de Weisi (2 350 m) dans les Marches tibétaines.

Rapidement, Maurice Tornay se remet à l'étude, approfondissant sa connaissance de la théologie sous la direction du chanoine Lattion, et s'initiant à la langue chinoise auprès d'un vieux professeur protestant qui avait des sympathies pour le catholicisme.

Ses progrès en chinois sont rapides et lui permettent alors de mener sa mission d'évangélisation auprès des populations locales.

Après avoir passé avec succès ses examens de théologie, Maurice Tornay est ordonné prêtre le 24 avril 1938.

Au bout d'une longue marche de près d'un mois, il rejoint Monseigneur Chaize, évêque d'Hanoï. Il écrit alors à ses parents :

« Votre fils est prêtre! Gloire à Dieu! Cette nouvelle ne vous causera qu'une joie mélangée, parce que je ne suis pas au milieu de vous. Mais vous êtes chrétiens et vous me comprenez. Il y a un Dieu qu'il faut servir de toutes ses forces. C'est pour cela que je suis parti, c'est pour cela que vous avez si bien supporté mon départ ».

La Chine est envahie en partie par le Japon depuis 1937, et les forces nationalistes et communistes s'affrontent entre le nord et le sud. L'Armée nationale révolutionnaire chinoise commence à repousser les Japonais à partir du printemps 1945. La zone de mission de Maurice Tornay est occupée militairement, ce qui entraîne la disette et des soulèvements populaires et des pillages.

Le jeune prêtre se voit contraint de mendier pour se nourrir. En mars 1945, alors que la guerre de reconquête en est à ses débuts, le père Tornay est nommé curé de l'église catholique de Yerkalo à 2 650 mètres d'altitude, fondée par Félix Biet et Auguste Desgodins, missionnaires français de la Société des missions étrangères de Paris, en 1865.

Il succède au père Émile Burdin, mep, mort de la fièvre typhoïde. C'est un poste difficile, plusieurs prêtres y ayant déjà été tués, et l'hostilité des autorités locales est grande.

Yerkalo par un changement de frontière survenu en 1932 est passé de la Chine au Tibet intérieur. Sur place, il se heurte au lama Gun-Akhio, tulkou et chef du monastère de Karmda dans la vallée de Kionglong.

Celui-ci, qui veut récupérer les terres vendues à l'ancienne mission et sur lesquelles les fermiers chrétiens sont délivrés des redevances féodales dues à la lamaserie, refuse la présence du père Tornay et le menace ouvertement. Selon son confère, le père Louis Emery arrivé de Suisse en 1946, Tornay était « anti-lama » et ne manquait pas de se moquer des lamas qui venaient lui demander des conseil médicaux, alors que ces mêmes lamas lui manifestaient de l'hostilité.

Évitant de chercher querelle à Gun-Akio et à ses moines, le père Tornay est résolu à se dévouer, face à la fourberie de l'administrateur, à ses fidèles qui refusent d'apostasier lorsque les lamas les menacent de sanctions.

Le 21 janvier 1946 au matin, une quarantaine de lamas armés de fusils envahissent la résidence du missionnaire et la pillent. Le père Tornay est emmené de force au Yunnan. Là, dans le village de Pamé où il est exilé, il ne rencontre qu'une seule famille chrétienne.

Toutefois, malgré les menaces réitérées, il continue à prier et à proclamer l'Évangile. La situation s'envenime de chaque côté, et en janvier, il est expulsé du Tibet. Maurice Tornay se tourne alors vers le gouvernement chinois de Nankin, ce qui le discrédite : aux yeux des autorités tibétaines, il apparaît comme un agent chinois, comme le souligne l'historien Christoph Baumer.

Au début du mois de mai 1946, le père Tornay reçoit une lettre du gouverneur de Chamdo, autorité civile suprême de l'est du Tibet. Celui-ci lui promet sa protection et l'invite à revenir à Yerkalo. Le 6 mai, il se met en route, mais est tout de suite arrêté par Gun-Akhio. Nankin n'ayant aucune influence sur Yerkalo, depuis le changement de frontière, il prend la décision, absurde selon Christoph Baumer, de se déguiser en Tibétain pour aller défendre ce que l'auteur dénomme son « droit de prosélytisme » auprès du 14e dalaï-lama à Lhassa au Tibet, c'est-à-dire la liberté religieuse des villageois.

Au bout de quelques jours de marche, son déguisement est percé à jour et on le renvoie à Atzunze (Dechen), dans la partie chinoise du Kham, où il s'installe pour soigner les malades de la mission, après avoir passé l'été à Weisi. Il participe à un congrès d'Action catholique à Noël 1947 à Nankin et à Shanghai et y rencontre l'ambassadeur de Suisse et Mgr Riberi qui ne le découragent pas de ses projets. En revanche, le P. Francis Goré, procureur des Missions étrangères au vicariat du Tibet, vicaire général et curé de Tzedzjong, y est hostile, sentant le danger. Le chanoine Cyrille Lattion, devenu supérieur des chanoines du Tibet, est neutre.

Le 10 juillet 1949, le père Tornay entreprend un long et pénible voyage qui aurait dû durer deux mois. Le 11 août 1949, alors qu'il traverse la frontière entre la Chine et le Tibet, il est atteint d'une balle, à un endroit appelé Tothong, aux abords du col de Choula, à 3 000 mètres d'altitude. Selon des allégations, il aurait été tué par des moines bouddhistes. Selon le P. Francis Goré, cinq hommes armés, qui étaient à la solde des lamas de Yentsing (Yerkalo), tuèrent et dépouillèrent Tornay et l'un de ses trois domestiques, s'emparant de leurs quatre mulets.

Sa mort ne fut pas une surprise, en raison des nombreux ennemis qu'il s'était faits à la lamaserie. De plus, depuis le meurtre par des chrétiens tibétains de six des sept meurtriers et voleurs qui avaient assassiné l'ancien curé de Yerkalo, Michel Nussbaum, une vendetta était toujours en cours. Comme le rapporte le P. Christian Simonnet, la lamaserie de Konka donna des armes à certains habitants de Yerkalo pour les défendre contre la lamaserie de Karmda qu'elle considérait comme des bandits. Les autorités communistes condamnent la lamaserie de Karmda à verser une indemnité pour le meurtre du domestique Doci et du P. Tornay.

Lire la suite

Nooooon les bouddhistes ne sont pas violents ! le cas de la Birmanie

9 Mai 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #actualités bouddhistes, #bouddhisme birmanie, #impostures bouddhistes, #violence bouddhisme, #rohingya

Février 2015 :

Quand on regarde ce qui se passe au quotidien dans certaines communautés bouddhistes comme en Birmanie, on ne peut me taxer d'esprit dérangé.
J'avais déjà relaté les violences commises contre les Rohyingas, notamment en interpellant matthieu ricard à ce sujet lors de l'une de ses conférences à Dijon.
Force est de constater que les relations ne s'améliorent pas pour cette minorité.

"La haine n'a pas de nom ni de religion, on doit la combattre ou qu'elle soit partout dans le monde" et cela est aussi valable pour les bouddhistes.

Il faut dénoncer sans cesse et faire pression, mais je constate qu'ici on préfère l'image d'Epinal du bouddhisme tout en restant dans le déni comme le montre le dernier post de Gillou dans l'article "bouddhisme et pacifisme .... on est loin de l'image d'Epinal"

comme un "dessous des cartes" fait par le collectif et l'émission du 22 février 2015 de M6 : enquête exclusive.
Petite explication sur les conditions de tournage selon une interwiev de L'Obs qui décrit les moments difficiles de leur périple :
 
 
et l'on retrouve toujours et encore un témoignage qui fait dans le déni de la réalité des violences commises au nom de bouddha.
Il parle des Rohyngas comme des "créatures" ... 
Sidérant !

Rob Piso a posté le 22 février 2015 à 20h24

Peut-on encore parler de Bouddhisme dans des pays (Birmanie en particulier), ou le clergé (ce qui n'est déjà pas trés Bouddhiste en soi) est obligé de se soumettre aux contrôles "religieux" gouvernementaux obligatoires (le Bouddhisme n'étant pas une religion à l'origine)?

En revanche, dans un des reportages lié (par un lien html) à celui-ci, le journaliste s'étonne qu'un Bouddhiste considère les musulmans comme n'étant pas des hommes.
Il faut savoir que les Bouddhistes considèrent 31 plans existentiels; dont la plupart des créatures qui y vivent (hommes, démons, morts, etc.) sont représentés et acceptés comme tels dans ce monde. Il est possible que ce monsieur prenne les musulmans pour des Asuras, qui ont pour particularité d'être en conflit perpétuel entre eux. Ce serait tout à fait conforme à l'esprit Bouddhiste.

Maintenant, ce qui ne serait pas conforme avec cet esprit, serait de vouloir se mettre au niveau de ces créatures, et d'utiliser la violence pour les combattre. Ceci n'est absolument pas Bouddhiste! Absolument pas!

Et on pourrait alors se poser des questions sur la "nature" exacte de ce monsieur.

Lire la suite

bouddhisme et pacifisme .... on est loin de l'image d'épinal

4 Avril 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #coup de gueule, #géopolitique bouddhisme, #impostures bouddhistes, #propagande bouddhiste, #violence bouddhisme

bouddhisme et pacifisme .... on est loin de l'image d'épinal
Pour illustrer la page de son article, MSN prenait en illustration la photo suivante associant le terme "pays + pacifisme" et image d'un bouddha.
On est en présence d'une manipulation. La question est de savoir si cette manipulation est volontaire ou insidieuse.
source : http://www.msn.com/fr-ca/actualites/photos/les-pays-les-plus-pacifiques-du-monde/ss-BBgcthu

source : http://www.msn.com/fr-ca/actualites/photos/les-pays-les-plus-pacifiques-du-monde/ss-BBgcthu

Avant de poster cette photo, l'auteur aurait dû mieux lire ses références et se renseigner plus sérieusement.
En effet, la photo n'illustre absolument pas le titre de l'article. Le bouddhisme n'est absolument pas associé au pacifisme.
Le Global Peace Index (GPI) est un index qui classifie les pays selon les niveaux de sécurité dans le pays, le nombre de conflits internes et externes et le niveau de militarisation selon les 23 critères suivants :
 
1    Nombre de conflits internes et externes       
2    Nombre de morts estimés dans des conflits extérieurs       
3    Nombre de morts estimés dans des conflits intérieurs       
4    Niveau des conflits internes organisés       
5    Relations avec les pays voisins       
6    Niveau de criminalité dans la société       
7    Nombre de réfugiés ou de personnes déplacées en pourcentage de la population       
8    Instabilité politique       
9    Degré de respects des droits de l'homme       
10    Potentialité d'actes terroristes       
11    Nombre d'homicides       
12    Degré de crimes violents       
13    Manifestations violentes vraisemblables       
14    Nombre de personnes emprisonnées       
15    Nombre d'officiers de police et de sécurité       
16    Dépenses militaires en pourcentage du PIB       
17    Nombre de personnes des forces armées en service       
18    Imports d'armes conventionnelles majeures       
19    Exports d'armes conventionnelles majeures       
20    Financement des missions de maintien de la paix de l'ONU       
21    Nombre d'armes lourdes       
22    Facilité d'accès à des petites armes et aux armes légères       
23    Niveau de sophistication et capacités militaires  
 
Comme le dalai lama appuie cet indicateur ... je ne vais pas me priver ... de me marrer
bouddhisme et pacifisme .... on est loin de l'image d'épinal

Et le gagnant 2014 est : l'Islande (non bouddhiste, 0% convertis

.

.

.

.

Suivi de :
2. DANEMARK (non bouddhiste, 0.1% convertis)
3. L’AUTRICHE (non bouddhiste, 0.13% convertis)
4. LA NOUVELLE-ZÉLANDE (non bouddhiste, 1.2% convertis)
5. LA SUISSE (non bouddhiste, 0.3% convertis)
6. LA FINLANDE (non bouddhiste, 0.1% convertis)
7. LE CANADA (non bouddhiste, 2% convertis)
8. LE JAPON (71% bouddhiste)
9. LA BELGIQUE (non bouddhiste, 0.3% convertis)
10. LA NORVÈGE (non bouddhiste, 0.42% convertis)
11. LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE (non bouddhiste)
12. LA SUÈDE (non bouddhiste, 0.2% convertis)
13. LA RÉPUBLIQUE D’IRLANDE (non bouddhiste)
14. LA SLOVÉNIE (non bouddhiste, ?)
15. L’AUSTRALIE (non bouddhiste, 2% convertis)
16. LE BHOUTAN (74% bouddhiste tantrique : religion d'Etat)
17. L’ALLEMAGNE (non bouddhiste, 1% convertis)
18. LE PORTUGAL (non bouddhiste, 0.03% convertis)
19. LA SLOVAQUIE (non bouddhiste, ?)
20. LES PAYS-BAS (non bouddhiste, 1% convertis)
21. LA HONGRIE (non bouddhiste, ?)
22. LE QATAR (non bouddhiste)
23. LA POLOGNE (non bouddhiste, ?)
24. L’ÎLE MAURICE (non bouddhiste, 0.3% convertis)
25. SINGAPOUR (non bouddhiste, 51%)
28. TAÏWAN (15% bouddhiste)
...
48. France (non bouddhiste, 1.2% convertis)

...
105. Sri Lanka (70% bouddhiste)
106. Cambodge (95% bouddhiste)
108. Chine (
126. Thaïlande (95% bouddhiste)
136. Birmanie (90% bouddhiste)

Ma petite conclusion :

Au-delà des croyances sur le bouddha, le classement est sans appel.
Sur les 20 premiers pays les mieux notés :
  • 15 pays sont dans la zone européenne dont 6 pays du Nord,
  • Nouvelle zélande (4) et Australie (15)
  • deux pays bouddhistes : Japon (8), Bhoutan (16)
Le premier pays musulman est le Qatar (22)
 
La France n'est pas au top ... on ne peut pas vendre des missile Matra et des Rafales, envoyer le Charles de Gaulle et être bien placé ...
mais
 
et là j'interpelle de nouveau Matthieu Ricard qui milite pour la compassion et la méditation, ces deux fondamentaux du bouddhisme, mais ça ne marche pas le bouddhisme puisqu'on y retrouve la majorité des pays "bouddhistes" en fin du classement ou alors les critères (soutenus par le dalaï lama rappelons-le) seraient biaisés.
 
Au vu de ces chiffres, on n'a pas besoin d'avoir fait de longues études ou encore avoir passé des milliers d'heures sur un coussin de méditation pour en déduire que moins le pays est bouddhiste, plus son indice de paix est grand, plus un pays est bouddhiste, plus son classement est mauvais.
 
Alors donnez moi une raison valable pour adhéré à cette imposture !
Lire la suite

Blasphème selon bouddha birman = la prison.

19 Mars 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #actualités bouddhistes, #bouddhisme birmanie, #coup de gueule, #discrimination chrétiens, #impostures bouddhistes, #idôlatrie bouddhiste, #manipulations spirituelles, #violence bouddhisme

Blasphème selon bouddha birman = la prison.Blasphème selon bouddha birman = la prison.
jeudi 11 décembre 2014, 
 
Philip Blackwood, 32 ans, Tun Thurein, 40, et le directeur Htut Ko Ko Lwin, 26, avaient été arrêtés sous le motif "injure à bouddha". 
Propriétaires d'un bar à tapas et night club à Yangon, ils avaient fait une pub sur facebook avec une photo d'un bouddha portant des écouteurs.
Quel blasphème !
En première audience, devant 30 moines bouddhistes et 20 civils, ils avaient été déclarés coupables d'avoir offensé le "Myanmar's Religion Act".
 
mardi 17 mars 2015, 
 
Ils ont été condamnés à deux ans de prison pour "insulte à la religion" et à six mois pour trouble à l'ordre public ... suite de manifestations à proximité du bar. Ces peines sont accompagnées de travaux forcés.
Des protestations se sont fait entendre :
 
  • Pour Phil Robertson, directeur adjoint de Human Rights Watch en Asie, ces peines montrent que "la liberté d'expression est plus que jamais menacée" en Birmanie alors que le pays prépare des élections cruciales pour la fin de l'année.
    "Les autorités devraient accepter les excuses publiques sincères de ces trois hommes, annuler la condamnation et ordonner qu'ils soient libérés immédiatement et sans condition", a-t-il ajouté dans un communiqué.
  • "Le rétrécissement de l'espace laissé à la liberté religieuse en Birmanie est très inquiétant, tout comme l'influence croissante de la rhétorique des groupes bouddhistes extrémistes. Les autorités doivent faire tout ce qu'elles peuvent pour inverser cette tendance inquiétante - ne pas chercher à envenimer la situation avec des cas comme celui-ci", a estimé Rupert Abbott d'Amnesty international en Asie.
  • "Les autorités cherchent manifestement à faire un exemple, mais cela ne fait que nuire à l’image de la Birmanie et du bouddhisme", se cabre par exemple l’ONG Fortify Rights (@FortifyRights sur Twitter)

Mais face à l'intégrisme bouddhiste, dont le fer de lance est le moine Wirathu, le plus célèbre d'entre eux qui lui se permet d'insulter une représentante de l'Onu estimant que cette dernière était une "putain dans notre pays", il y a peu de chance que les "accusés" soient relaxés.
Sur la photo suivante, on voit bien l'attitude haineuse de cette religion quant on lit la haine dans le regard du moine.
 

 

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2871044/Myanmar-bar-manager-accused-insulting-Buddhism.html

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2871044/Myanmar-bar-manager-accused-insulting-Buddhism.html

Blasphème selon bouddha birman = la prison.Blasphème selon bouddha birman = la prison.
Lire la suite

La (Non-) Violence bouddhiste est bien réelle : le cas de Nanking, déc. 1937

10 Janvier 2015 , Rédigé par L'auteur Publié dans #bouddhisme japon, #bouddhisme zen, #coup de gueule, #histoire du bouddhisme, #impostures bouddhistes, #Ja-Lama, #Massacre êtres sensibles, #violence bouddhisme

En pleine campagne d'attentats, il est dommage de voir que la violence chez l'homme est récurrente.

Je vous avais parlé de Ja-Lama, mi-décembre c'est 132 personnes tuées par les islamistes au Pakistan, cette semaine, c'est Charlie Hebdo et des citoyens français qui en font les frais ...

Mais quelles sont ces racines du mal ?

Même le bouddhisme qui se présente comme le champion de la non-violence est en réalité tout le contraire dans les faits, mais ses adeptes refusent de voir la réalité de leur religion-philosophie et s'entêtent dans leurs engagements "hollywoodiens" et clament leurs engagements parce que leur religion chrétienne ne répondait plus à leurs aspirations.

Mais qu'en est-il vraiment ?

Ce thème va faire l'objet de plusieurs recherches parce que les indicateurs montrent que la violence fait partie intégrante du bouddhisme et plus encore que chez les chrétiens, qui aujourd'hui se font attaquer et massacrer sur toute la planète.

Je suis curieux de connaître la proportion de bouddhistes français qui connait l'épisode de Nanking, je dirais entre 0 et 1% ?

A suivre !

Lire la suite

Bouddhisme et violence : le point de vue d'Eric Lowen

5 Novembre 2014 , Rédigé par L'auteur Publié dans #Eric Lowen, #violence bouddhisme, #aldéran

Bouddhisme et violence : le point de vue d'Eric Lowen

Version du 25 avril 2014, mise à jour le 5 nov 2014 enrichie par le programme et enregistrement conférence mp3.

Eric Lowen, Toulousain, philosophe, anime de nombreux débats dans la région du sud-ouest.
http://www.alderan-philo.org/content/philosophie-pour-tous

Parmi ses interventions, j'ai trouvé le thème de la violence dans le bouddhisme. Dommage que l'association à laquelle il participe ne se trouve pas sur mon secteur, il y a de nombreuses vérités à dévoiler.

Mais au grand dam de mes proches bouddhistes, la magie d'internet opère au-delà des mensonges. Je peux être présent samedi à la conférence de matthieu ricard à Dijon, poster avec Alexandre sur mon blog à trois heures du matin et diffuser l'adresse de l'association Aldéran pour la promotion de la philosophie et tout cela dans la même semaine.

Et de reprendre la citation de l'association Aldéran :

"Plus l'être humain sera éclairé, plus il sera libre"

Voltaire

Version originale fournie : Programme de son intervention, Foix avril 2014.

Lire la suite
1 2 3 4 > >>